Les marchés en recul

Écrasés par le sentiment général négatif des marchés financiers, les prix des grains ont terminé la semaine dernière à la baisse. Le blé sera cependant parvenu à se redresser quelque peu en toute fin de journée ce vendredi, alors que certaines inquiétudes météorologiques demeurent bien réelles.

Les conditions météorologiques plus favorables qui ont persisté tout au long de la semaine dernière dans le Midwest américain et qui pourraient se poursuivre au cours des prochains jours ont éclipsé toute chance de rebond à la hausse du côté du maïs.

Entre lundi et vendredi dernier, les prix des grains ont connu des reculs importants :

Maïs
Livraison immédiate : -0,6350 $US/boisseau (-23,96 $CAN/TM) @ 6,8625 $US/boisseau (258,95 $CAN/TM)
Récolte : -0,2350 $US/boisseau (-8,8675 $CAN/TM) @ 6,4025 $US/boisseau (241,59 $CAN/TM)

Soya
Livraison immédiate : -0,6150 $US/boisseau (-21,66 $CAN/TM) @ 13,2550 $US/boisseau (466,82 $CAN/TM)
Récolte : -0,6050 $US/boisseau (-21,31 $CAN/TM) @ 13,0850 $US/boisseau (460,84 $CAN/TM)

Blé
Livraison immédiate : -0,3950 $US/boisseau (-13,91 $CAN/TM) @ 7,58 $US/boisseau (266,95 $CAN/TM)
Récolte : -0,4850 $US/boisseau (-17,04 $CAN/TM) @ 7,96 $US/boisseau (279,71 $CAN/TM)

Ce sont essentiellement des craintes que l’économie mondiale soit en moins bon état que prévu qui ont incité les spéculateurs et investisseurs à liquider d’importantes positions à partir de jeudi. Vendredi, aux États-Unis, le Department of Labor a également révélé que le taux de chômage a été plus élevé que ce que les marchés prévoyaient pour le mois d’avril, à 9 %.

Illustrant bien cette vague d’incertitude des marchés, le prix du pétrole a perdu les gains qu’il avait faits au cours des mois de mars et avril, passant de près de 115 $US/baril en début de semaine à moins de 98 $US/baril en fin de journée vendredi. Il s’agit de sa valeur la moins élevée depuis le 22 février dernier.

De son côté, le dollar américain a profité de ce contexte d’incertitude économique, particulièrement celui qui prévaut en Europe, pour réaliser une forte remontée. Il est passé d’un creux de moins de 73 points sur son Index mercredi à près de 75 points à la fermeture des marchés vendredi.

La météo et les grains

Les conditions météorologiques demeurent le centre d’attention des marchés des grains. Aux États-Unis, la situation s’est améliorée dans le Corn Belt au point de laisser entendre que les producteurs américains pourraient avoir rattrapé une partie du retard qu’ils connaissent cette année dans leurs ensemencements de maïs. Plus au sud, dans les Plaines américaines, certaines régions ont pu profiter de quelques averses dispersées. Celles-ci auraient cependant été trop peu importantes pour contrer les conditions de sécheresse des dernières semaines.

Dans le Corn Belt, pour les prochains jours, de nombreuses averses dispersées sont encore attendues. Par contre, il semble qu’il y aura assez de répit entre chaque période d’averse pour permettre aux producteurs américains de poursuivre leurs travaux.

En Europe, la situation se serait également améliorée au cours de la semaine dernière, alors que de nombreuses averses étaient signalées dans plusieurs régions affectées par les températures sèches des dernières semaines.

Bien que les conditions météorologiques aux États-Unis et en Europe demeurent difficiles, les derniers jours auront permis à la situation de se stabiliser et même de reprendre du mieux dans certains cas, ce qui n’a rien eu de stimulant pour les prix des grains.

Plus d’information sur www.grainwiz.com

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires