Outiller les collectivités rurales pour favoriser leur succès au XXIe siècle

Ottawa (Ontario), 6 février 2004 – Les collectivités et la collaboration sont les pierres angulaires du discours du Trône 2004, qui reconnaît la place importante que tient le Canada rural dans le tissu social et la structure économique de notre pays.

« Le Canada ne peut pas prospérer sans de solides collectivités rurales, a affirmé le secrétaire parlementaire au Développement rural, M. Georges Farrah. C’est pourquoi le gouvernement du Canada jouera un rôle de catalyseur en fournissant aux collectivités et aux familles les outils nécessaires pour trouver des solutions locales aux problèmes locaux. »

L’économie du Canada rural se fonde sur un riche patrimoine de ressources naturelles, mais elle est confrontée à des défis importants. Pour favoriser le développement régional et rural, le gouvernement du Canada fera en sorte que toutes les régions du pays puissent aller de l’avant et réaliser des progrès continus sur les plans social et économique. Les initiatives présentées dans le discours qui contribueront à l’atteinte de cet objectif comprennent les suivantes :

  • Elaborer une stratégie pour le Nord, en s’assurant que le développement économique dans les secteurs de l’énergie et des mines se fait en collaboration avec les Canadiens du Nord et se fonde sur la gérance de nos écosystèmes les plus vulnérables.
  • Protéger l’accès aux marchés internationaux et s’assurer que les agriculteurs n’ont pas à affronter seuls les conséquences de circonstances indépendantes de leur volonté.
  • Collaborer étroitement avec les autres niveaux de gouvernement pour aider les collectivités de toute taille en mettant plus d’argent à la disposition des municipalités.
  • Mener le processus de création d’un système de soins de santé qui soit solide et souple, offrir de nouvelles possibilités de relever les défis particuliers des régions rurales en matière de soins de santé et améliorer l’accès à ces soins.
  • Elargir la portée des programmes actuellement offerts aux petites et moyennes entreprises pour qu’ils visent également les entreprises sociales en vue d’améliorer les conditions sociales et environnementales qui existent dans les collectivités.

    « Le discours du Trône démontre que le gouvernement du Canada est à l’écoute des Canadiens et qu’il est déterminé à adopter de nouvelles façons de collaborer avec les provinces et les territoires », a déclaré M. Farrah.

    Il s’agit là d’un point important, qui a été soulevé par les participants à la Conférence rurale nationale de 2002, à Charlottetown (I.-P.-E.). Les participants nous avaient alors fait savoir que les gouvernements devaient mieux collaborer et travailler avec les collectivités rurales pour les aider dans leurs activités de renforcement de leurs capacités. « Cette approche cadre avec le travail que nous continuons de réaliser dans le domaine du développement rural, en collaboration avec les provinces et les territoires », a conclu M. Farrah.

  • Commentaires