Aide financière du fédéral aux exportations de l’Alberta

OLDS (Alberta) – le 24 juillet 2000 – Les fonds annoncés aujourd’hui par le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, devraient aider l’industrie fourragère de l’Alberta à conquérir une plus grande part des marchés d’exportation.







Les exportations fourragères en provenance du Canada ont augmenté de façon considérable au cours des 15 dernières années, en partie grâce aux excellentes ventes de fléole des prés à destination du Japon.


M. Vanclief a annoncé un octroi de 50 000 dollars pour la Global Forage Alliance afin de l’aider à améliorer l’efficacité de l’industrie et à créer de nouveaux débouchés commerciaux. L’aide financière provient du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR), programme fédéral de 60 millions de dollars par année.

« La Global Forage Alliance a donné à l’industrie l’occasion de s’orienter par elle-même, a déclaré M. Vanclief. L’Alliance s’emploie avec succès à combiner les efforts des producteurs, des transformateurs et des distributeurs en vue d’augmenter l’efficacité du secteur et de lui permettre d’exploiter de nouvelles possibilités commerciales. »

Les exportations fourragères en provenance du Canada ont augmenté de façon considérable au cours des 15 dernières années, en partie grâce aux excellentes ventes de fléole des prés à destination du Japon. De même, la restructuration qui a pris place récemment au sein de l’industrie laitière du Japon a ouvert d’autres marchés, et l’Alliance espère qu’en augmentant l’efficacité de toutes les étapes de la chaîne – production, entreposage, transformation, transport et mise en marché – l’industrie pourra tirer profit de ce marché en expansion.

Le groupe a adopté l’approche de la chaîne de valeur, dans laquelle les intervenants sectoriels, y compris les producteurs, les transformateurs, les distributeurs et les utilisateurs finaux, unissent leurs efforts pour le bien de l’industrie de l’Alberta et de l’Ouest canadien.

« Les membres de l’Alliance ont contribué de manière importante à maintenir le dynamisme et la croissance de l’industrie albertaine de la fléole des prés, a ajouté M. Vanclief. Leur exemple illustre parfaitement le type de collaboration pour lequel on a conçu le FCADR, et je suis heureux de constater que le tout fonctionne à merveille. »

Le président de l’Alliance, M. Blair Wright, affirme qu’en adoptant l’approche de la chaîne de valeur, le groupe a radicalement changé l’orientation de l’industrie. « Traditionnellement, les intervenants sectoriels composaient un réseau horizontal passablement fragmenté, au sein duquel toutes les entreprises de la chaîne négociaient selon les conditions normales de la concurrence et agissaient de façon autonome, a-t-il déclaré. Leur approche a plutôt créé un réseau vertical dans lequel les intervenants travaillent au profit de tous. »

L’objectif principal de l’Alliance consiste à promouvoir la collaboration au sein de l’industrie dans le domaine de la recherche, du développement des marchés et de la gestion. Elle s’est dotée d’un plan d’affaires et d’un coordonnateur à temps plein et offre actuellement divers services à ses membres, comme le partage de renseignements, l’aide à la commercialisation, le matériel de promotion, des séances d’information et des conférences.

« En appuyant l’approche fructueuse adoptée par la Global Forage Alliance, le Conseil de l’agriculture et de l’alimentation se rapproche de plus en plus de son objectif, qui consiste à augmenter la part des marchés internationaux de l’Alberta en termes d’alimentation, d’agriculture et d’agrinégoce, a mentionné la présidente du FCADR pour le Conseil de l’agriculture et de l’alimentation de l’Alberta,

Mme Marilyn Thomas. Nous sommes heureux de constater que le FCADR peut contribuer au développement de relations d’affaires qui favorisent l’épanouissement de notre industrie agroalimentaire. »

Créé lors du dépôt du Budget fédéral de 1995, le FCADR a pour mandat d’offrir à l’industrie agricole et agroalimentaire et aux collectivités rurales du Canada les outils dont elles ont besoin pour s’adapter et croître de façon à relever les défis qu’entraîne l’évolution de l’économie mondiale.

En Alberta, c’est le Conseil de l’agriculture et de l’alimentation, groupe dirigé par l’industrie, qui distribue l’argent du FCADR.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires