Des rendements supérieurs et de qualité, confirme la Financière

La saison 2015 s’est terminée en beauté dans plusieurs régions au Québec, mettant le point d’orgue à une très bonne année dans plusieurs secteurs et productions. Selon la Financière agricole, de nombreuses cultures affichent des rendements supérieurs ou autour de la moyenne. C’est le cas du soya et du maïs-grain. C’est vrai aussi pour la pomme de terre et les cultures maraichères dont la qualité est qualifiée de bonne. La qualité pour le maïs-fourrager est toutefois très variable selon les régions et la récolte de pomme, bien que dans les moyennes, a été de qualité inférieure.

Plusieurs producteurs ont eu l’impression d’une douceur inaccoutumée dans les champs en novembre. La Financière confirme que les températures ont été supérieures à la normale pour l’ensemble de la province. L’écart avec la moyenne a été de 7 degrés par endroits pour la première semaine alors que la différence a été de 2 à 6 degrés de plus dans la seconde semaine. Les précipitations ont également été inférieures, sauf en Abitibi-Témiscamingue dans la première semaine et le Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Montérégie Est dans la deuxième.

Avec ce mercure plus élevé et ce temps sec, les conditions ont donc été propices aux récoltes. Comme prévu par plusieurs producteurs, les rendements de soya devraient être supérieurs ou autour de la moyenne, avec une bonne qualité. Pour le maïs-grain, l’agence gouvernementale anticipe aussi des rendements et une qualité supérieurs aux moyennes. À la mi-novembre, 90% du maïs-grain était récolté, comparativement à 60% au 3 novembre. .

La région de la Capitale-Nationale et la partie plus au sud de la Chaudière-Appalaches ont toutefois dû faire avec des conditions humides. Une période de prorogation a été nécessaire en ce qui a trait au soya. Les rendements de soya, ainsi que de maïs-grain s’annoncent inférieurs aux moyennes.

La récolte de maïs fourrager a été complétée entre la fin octobre et le début de novembre. Les rendements sont très variables, allant de supérieurs à la moyenne à légèrement inférieurs, selon les régions. La qualité est bonne dans l’ensemble.

Les récoltes de pommes de terre sont terminées et la Financière rapporte des rendements supérieurs à la moyenne ou autour de celle-ci, mais fortement supérieurs dans Lanaudière et en Montérégie (secteur de Saint-Hyacinthe). Les rendements pour l’ensemble des cultures maraîchères sont également supérieurs dans Lanaudière. Les pommes ont connu aussi une bonne année dans Laurentides–Laval, autant pour le rendement que pour la qualité. La qualité a toutefois été inférieure en général.

La Financière rapporte enfin 3661 avis de dommages pour un total de 9,4M$ d’indemnité versées. Le montant était de 4910 avis en 2014 pour 9,2 M$ d’indemnité. La moyenne de cinq ans (2010-2014) est 5696 avis et 16,4M$ de versé. Les principales causes de dommages sont l’excès de pluie (35%), l’excès de chaleur (19%), le gel (16%), la grêle (9%), les maladies (8%) et autres causes (13%).

Source: Financière agricole

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires