Des solutions locales et régionales pour contrer la morosité économique

Drummondville (Québec), 24 avril 2009 – L’économie locale et régionale du Québec est-elle condamnée à péricliter en raison de l’évolution de paradigmes économiques fondés sur le savoir et l’innovation, la situation démographique, la mondialisation et la rareté de la main-d’oeuvre qualifiée? L’Union des municipalités du Québec (UMQ) et l’Association des professionnels en développement économique du Québec (APDEQ) concluent qu’il existe des pistes de solution concrètes pour faire progresser le développement économique des municipalités et des régions du Québec et favoriser la diversification de leur économie.

Les membres des deux associations, réunis pour deux jours à Drummondvilledans le cadre d’un grand forum sur le développement économique sur le thème« Enjeu mondial, forces locales », se sont penchés sur des actions que lesacteurs locaux et régionaux peuvent mettre de l’avant rapidement pourrenforcer leur économie et préparer la reprise. Pour alimenter leur réflexion,ils ont accueilli plusieurs conférenciers de différents milieux, dont leministre d’Etat de l’Agence de développement économique du Canada pour lesrégions du Québec, l’Honorable Denis Lebel, ainsi que le ministre del’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. LaurentLessard.

A l’issue de ce grand forum, l’APDEQ et l’UMQ ont signé une déclarationcommune s’engageant à agir en concertation pour la promotion du développementéconomique local et régional. Cette déclaration expose les orientationsstratégiques à suivre pour appuyer une économie locale et régionaleperformante et préparer la reprise économique, dans une perspectived’occupation et d’habitation dynamiques du territoire.

« Attirer, soutenir et maintenir une activité économique florissantedemande nécessairement des efforts constants et soutenus. La situationéconomique actuelle exige qu’on traite de la question en concertation. Nousn’aurons de succès que si nous travaillons ensemble vers un même objectif. Auterme des travaux de ce forum conjoint, l’APDEQ s’engage à développer etdiffuser des formations qui permettront aux acteurs en développementéconomique de s’adapter aux nouvelles réalités en vue de braver la crise etappuyer les efforts de reprise déjà entrepris par nos communautés locales »,explique M. Stéphane Lalande, président de l’APDEQ.

De son côté, le président de l’UMQ et maire de Maniwaki, M. RobertCoulombe, a rappelé l’urgence de procéder à la modulation des mesures etprogrammes gouvernementaux reliés à l’occupation et l’habitation du territoireen fonction des spécificités régionales. « Les municipalités ont besoinrapidement d’outils adaptés à leur situation spécifique pour stimuler lacréation d’emplois et la vitalité culturelle, économique et sociale descollectivités. Cette modulation des programmes gouvernementaux doit être unélément central de la future politique d’occupation et d’habitation duterritoire du gouvernement du Québec ».

Au cours des deux prochaines années, l’APDEQ et l’UMQ mettront en placedes actions découlant des grandes orientations de la Déclaration du Grandforum sur le développement économique local et régional.

A propos de l’APDEQ
L’APDEQ a pour mission de jouer un rôle stratégique dans le développementdes compétences des professionnels en développement économique du Québec enles rassemblant, en les mettant en réseau et en proposant une offre deformation et des services adaptés à leurs besoins, contribuant ainsi audéveloppement économique du Québec.

A propos de l’UMQ
Depuis sa fondation en 1919, l’UMQ représente les municipalités de toutestailles dans toutes les régions du Québec. Elle a pour mission de contribuerau progrès et à la promotion de municipalités démocratiques, dynamiques etperformantes, dédiées au mieux-être des citoyens. La structure de l’UMQ, quiregroupe ses membres en caucus d’affinité : municipalités locales,municipalités de centralité, villes d’agglomération, grandes villes etmunicipalités de la Métropole, est l’expression de toute la diversité et de lasolidarité municipale québécoise. Ses membres comptent près de 5 millions decitoyennes et citoyens.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des municipalités du Québec (UMQ)
http://www.umq.qc.ca/

Commentaires