Fièvre aphteuse : la barre des 2000 cas franchie en Grande-Bretagne

Londres (Angleterre), 3 septembre 2001 – Le nombre des cas de fièvre aphteuse a atteint la barre des 2000 le 2 septembre en Grande-Bretagne, plus de six mois après la découverte des premiers foyers. Le 2000e cas a été signalé en Cumbria, le comté le plus touché par la maladie, a rapporté le ministère de l’Environnement, de l’alimentation et des affaires rurales.

L’épizootie s’est révélée tenace, revenant dans plusieurs régions qui avaient été déclarées exemptes de tout foyer par le gouvernement.

Mais le nombre de cas enregistré au quotidien a diminué au fil des semaines pour passer à environ trois par jour, laissant penser aux autorités et au syndicat des agriculteurs que la lutte contre la fièvre aphteuse vit ses derniers jours.

« Dans nos pires cauchemars, nous n’aurions jamais pu imaginer l’ampleur qu’allait prendre (la maladie) lorsque nous avons entendu parler du premier cas (le 20 février) », a déclaré le vice-président du syndicat des agriculteurs Tim Bennet en se félicitant que les « immenses » efforts avaient permis à la situation « de s’améliorer chaque jour ».

Les agriculteurs et les habitants des zones rurales éprouvent néanmoins un sentiment croissant de frustration. Depuis la découverte du premier foyer, plus de 3,8 millions d’animaux -des bovins, des moutons et des porcs dans la majeure partie des cas- ont été tués. Certains fermiers et vétérinaires estiment qu’un programme de vaccination aurait été efficace que les abattages.

Source : AP

Commentaires