La dégringolade n’est pas terminée pour le porc

Les prix élevés du porc liés à une pénurie sont bel et bien derrière nous : après une moyenne de 53,71 $US par carcasse pour la période d’avril à juin, les prix ont chuté de 12,9% de juillet à septembre. Il s’agit du plus important recul jamais enregistré pour ce trimestre depuis au moins 1980. Les prix pourraient reculer encore de manière importante pour les derniers mois de 2016, selon le département américain de l’Agriculture (USDA). Le prix moyen en 2016 serait 63 $ US/100 lb, en baisse de 11 % par rapport à celui enregistré en 2015.

Le gouvernement américain s’attend en effet à ce que 1 milliard de livres de viande de porc supplémentaire soit disponible sur le marché l’année prochaine, soit une hausse de 4% par rapport à 2016 pour un total de 25,9 milliards de livres. Selon ses prévisions, les prix déclineront encore de 17% à 36-38$US pour le trimestre d’octobre à décembre. La semaine dernière, les contrats à terme pour la livre de porc a atteint 40,25$US, le niveau le plus bas pour un contrat en 14 ans.

Après l’épidémie de diarrhée porcine qui a frappé les États-Unis en 2015, la production de porcs a repris avec cette année une augmentation du nombre de porcelets par portée. Le cheptel de porcs pourrait être encore plus important que prévu en 2017, conduisant vers une diminution des prix pour l’année prochaine.

Les faibles prix pourraient toutefois favoriser l’exportation de porc américain. Les États-Unis ont exporté 1,4 milliards de livres jusqu’à maintenant, une hausse de 10% cette année.

Au Québec, le prix moyen des porcs a atteint son niveau le plus faible depuis la fin de septembre 2012 à 135,27 $/100 kg, soit un recul de 7,40 $ (-5,2 %). Comme le rapporte le plus récent rapport de Echo porc, la tendance dans la province suit celle de nos voisins du sud. Les ventes ont diminué de 3% à 143 200 par rapport à pareille date en 2015. Le nombre  d’abattages pour 2016 est toutefois semblable à celui de l’an dernier. En comparaison, les abattages aux États-Unis se sont situés à 2,43 millions de têtes, en hausse de 6 % et 8 % par rapport respectivement aux niveaux enregistrés en 2015 et 2014.

Echo porc mentionne quelques prévisions de prix au Québec, en tenant compte des tendances en place. Le porc Qualité Québec se situerait pour l’ensemble de 2016 à 155 $/100 kg, soit environ 10 $ de moins que la moyenne de 2015. En 2017, ces prix avoisineraient les 125 $, 162 $ et 175 $ aux 1er, 2e et 3e trimestres, en raison en partie de la forte dévaluation de la valeur des contrats à terme. Pour le 4e trimestre de 2016, la valeur des contrats à terme a chuté de 30 % en moyenne, alors que pour les 1er et 2e trimestres de 2017, le recul a atteint 24 % et 12 %, respectivement.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires