Le nouvel identifiant pour bovins est prometteur

Le nouvel identifiant pour bovins épouse parfaitement l'oreille.

Les reproches contre les anciens identifiants d’oreille étaient nombreux. Plusieurs étaient ramassés par les producteurs bovins ou laitiers qui devaient les remplacer. Pour résoudre cette problématique, Agri-Traçabilité Québec (ATQ) a lancé, en 2009, un projet pilote avec des nouvelles boucles d’oreille.

L’Ultraflex offre trois avantages sur son prédécesseur, l’Allflex : flexibilité du plastique, forme arrondie des parties arrières et rondelle autour de la tige de la partie arrière de l’identifiant qui renforce l’emprise de l’identifiant.

Bien que le projet pilote se terminera en 2012, les résultats préliminaires sont prometteurs, comme le démontrent les résultats sur ces deux fermes :

Ferme Maple Hill, Shefford (production vaches veaux)
Taux de bris de la partie arrière de la puce électronique : 0% (35% avec Allflex)
Taux de perte de la puce électronique : 0% (5% avec Allflex)
Taux de bris de la partie arrière du panneau visuel : 0% (10% avec Allflex)
Taux de perte du panneau visuel : 0% (10% avec Allflex)

Ferme R & M Bilodeau, Sherbrooke (production laitière)
Taux de bris de la partie arrière de la puce électronique : 0% (10% avec Allflex)
Taux de perte de la puce électronique : 5% (10% avec Allflex)
Taux de bris de la partie arrière du panneau visuel : 0% (0% avec Allflex)
Taux de perte du panneau visuel : 5% (25% avec Allflex)

Des barres verticales plates comme celles-ci favorisent la pertes des identifiants.

Malgré l’amélioration des identifiants, Benoît Côté de la ferme Maple Hill rappelle que l’environnement des animaux est un facteur important pour leur rétention, même avec l’Ultraflex. Des tuyaux de mangeoires verticaux qui sont carrés ou plats favorisent davantage leur chute que des tuyaux ronds.

Le projet pilote a lieu sur sept fermes laitières et cinq fermes vaches veaux. Au total, 745 bovins auront pris part à l’étude.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires