L'équipe de la Ferme Brylee: Lise Villeneuve, Kim et Brian Maloney.

En temps de sécheresse, il faut éviter d’épuiser les pâturages

Le producteur bovin Brian Maloney y va de quelques conseils pour mieux gérer la sécheresse dans les pâturages

Le producteur de bovins Brian Maloney de la Ferme Brylee de Thurso en Outaouais explique qu'il prend ses décisions en fonction de l'herbe présente dans ses pâturages. Le nombre d’animaux qu'il y mettra en dépend. Même un producteur d’herbe expérimenté comme lui avoue qu’il a abusé du système l’an dernier et qu’il en paie le prix cette année.

Après la collecte de données, l’analyse

Des outils pour analyser les données de la ferme pour la rendre encore plus performantes.

La quantité de données générées par les activités et les équipements sur les fermes laitières est impressionnante. La prochaine étape est de pouvoir analyser ces données pour rendre les activités de la ferme encore plus performantes.


En raison de la COVID-19, les visites de fermes passent en mode virtuel.

Des visites de fermes laitières virtuelles

À défaut de pouvoir organiser des portes-ouvertes, la compagnie Lely organise des visites de fermes virtuelles

Lely France vient de mettre en ligne un site web pour permettre de visiter plusieurs fermes de France. Au Québec, le directeur général de Lely Canada, Guillaume Peeters explique que son équipe travaille sur un concept semblable pour le Québec.

Des chercheurs américains utilisent des vaches pour produire des anticorps contre le virus de la COVID-19.

Des vaches dans la lutte contre le virus de la COVID-19

Des chercheurs utilisent des vaches OGM pour fabriquer des anticorps

Des chercheurs américains ont modifié génétiquement des vaches pour leur faire produire des anticorps contre le virus responsable de la COVID-19, le SARS-CoV-2. Des essais cliniques sur des patients atteints de la maladie devraient débuter cet été.


Le camion impliqué dans l'accident ressemble à celui-ci.

Une loi adoptée et une activiste décédée en Ontario

Alors que l’Ontario vient d’adopter une loi pour freiner les activistes, une militante décède devant un abattoir de porcs

Le lendemain de l’adoption de la nouvelle Loi de 2020 sur la protection contre l'entrée sans autorisation et sur la protection de la salubrité des aliments le 18 juin dernier, une activiste pour le droit des animaux est décédée près d’un abattoir en Ontario.



Sébastien Pagé est parti en Europe en se disant qu’il n’achèterait jamais des cages ascenseurs. Quatre jours plus tard, il signait le contrat d’achat. Aujourd’hui, il ne reviendrait plus en arrière.

Un ascenseur pour les truies

Utilisées depuis plusieurs années en Europe, les cages ascenseurs viennent de faire leur entrée dans les maternités porcines au Québec.

Utilisées depuis plusieurs années en Europe, les cages ascenseurs viennent de faire leur entrée dans les maternités porcines au Québec. Sébastien Pagé de la Ferme Équiporc, en Estrie, nous explique son expérience avec les cages ascenseurs intégrées à son nouveau projet de maternité.

Cette années, les jugements d'animaux Holstein ne se passeront pas sur le ring comme d'habitude.

Holstein Québec organise un grand jugement d’animaux virtuel

Le concours tenu dans chaque région culminera par un grand jugement provincial

Déçu qu’il n’y ait pas d’expositions agricoles cet été? Pour pallier ce manque, Holstein Québec organise une compétition qui se déroulera d’abord dans les régions et culminera par un jugement provincial. Un juge visitera votre ferme pour coter vos animaux.


La COVID-19  a coûté 150 millions de dollars aux Éleveurs de porcs du Québec.

La COVID-19 a coûté 150 millions$ aux Éleveurs de porcs

Après la décision de la Régie des marchés agricoles et la réduction du nombre de porcs en attentes, les Éleveurs de porcs souhaitent maintenant des compensations pour les pertes liées à la COVID-19

La décision de la Régie des marchés agricoles est en majorité favorable aux Éleveurs de porcs. Le nombre de porcs en attente a diminué. Les Éleveurs de porcs souhaitent maintenant des compensations pour les pertes liées à la COVID-19.

Le pire des effets de la crise de la COVID-19 sur la production laitière semble derrière nous.

Lait : le pire est derrière nous

Un conseiller en financement fait le bilan de la situation

Le mois de mai a fait mal aux fermes laitières du Québec, mais avec les annonces de déconfinement, le retour à l’école dans plusieurs régions et l’ouverture prochaine des restaurants, le pire de la crise de la COVID-19 semble définitivement derrière nous.