Le Porc du Québec : un gage d’innocuité

Longueuil (Québec), 6 novembre 2002 – Le Porc du Québec est reconnu mondialement depuis plusieurs années pour sa grande qualité et son innocuité, ce qui lui assure un positionnement avantageux sur les marchés. Mais les producteurs de
porcs du Québec ne s’arrêtent pas là. En 1997, ils ont mis en oeuvre un vaste
Programme québécois d’assurance de la qualité afin d’intervenir à chaque étape
de la production.

Composé de quatre volets : salubrité, qualité, environnement, bien-être
et, éventuellement un mécanisme de traçabilité, le Programme répond aux
exigences des consommateurs qui recherchent des aliments sains, nourrissants
et produits dans le respect de la nature. Au cours de la dernière année, des
pas de géant ont été accomplis en matière de salubrité à la ferme par
l’implantation de normes basées sur le principe HACCP (contrôles des points
critiques) qui sont, dans le domaine de l’agroalimentaire, l’équivalent des
normes ISO pour les secteurs de l’industrie et des services. Actuellement,
plus de 75 % du cheptel québécois est déjà produit selon ces normes strictes,
réduisant ainsi à la source les possibilités de contamination du produit au
bénéfice du producteur, du consommateur et de l’environnement.

Implantées dans le cadre du Programme AQC(MC), ces normes visent à

surveiller et à contrôler les risques de contamination biologiques, chimiques
et physiques. Pour ce faire, les producteurs appliquent sur leur entreprise
des pratiques rigoureuses de gestion et de suivi, lesquelles doivent être
validées par une tierce partie afin d’obtenir une reconnaissance officielle.

Rappelons que des audiences publiques sur le développement durable de la
production porcine se tiennent actuellement à travers le Québec. Ces derniers
jours, la Commission était à Joliette pour traiter des aspects de santé
publique. Hier, des représentants de l’Agence canadienne d’inspection des
aliments et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation
ont justement abordé les concepts d’innocuité et de traçabilité. Il est
ressorti que le porc produit au Québec est actuellement une des viandes les
plus salubres et sécuritaires.

Les producteurs de porcs du Québec ainsi que l’ensemble du secteur porcin

agricole participent activement aux audiences publiques du BAPE. Pour eux,
c’est une occasion d’écouter et de mieux saisir les préoccupations de la
société, d’expliquer les réalités de l’agriculture moderne et d’effectuer une
bonne réflexion sur les perspectives de développement harmonieux.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)

http://www.cfia-acia.agr.ca/

Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE)

http://www.bape.gouv.qc.ca/

Le Porc du Québec

http://www.leporcduquebec.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires