Les producteurs canadiens pensent à l’après-Cancun

Cancun (Mexique), 16 septembre 2003 – La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) exhorte le gouvernement canadien à poursuivre sur la lancée créée à Cancun pour assurer la conclusion réussie de la Doha Round. Une conclusion qui aiderait l’agriculture canadienne à atteindre ses objectifs.

Cette affirmation fait suite à la clôture de la 5e conférenceministérielle de Cancun, à l’issue de laquelle les ministres n’ont pasréussi à signé une entente-cadre.

La FCA et ses membres, représentant tous les produits et chaque province,avaient de graves préoccupations au sujet du texte révisé qui a étéprésenté aux ministres le 13 septembre.

« Nous aurions préféré résoudre ces préoccupations dans le texte surl’agriculture », a affirmé le président de la FCA, M. Bob Friesen. «Néanmoins, cette ‘pause’ dans les négociations donne l’occasion àl’industrie de collaborer étroitement avec le gouvernement et avec noshomologues étrangers pour mieux faire connaître notre position et répondreà ces inquiétudes. »

Les membres de la FCA tiennent à remercier les ministres Pettigrew etVanclief pour les importants efforts qu’ils ont déployés pour défendre laposition de négociation canadienne. Ils sont très reconnaissants aussienvers Steve Verheul, négociateur principal en agriculture, pour lesefforts incessants qu’il a faits pour représenter au mieux l’industriecanadienne.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires