Levée partielle de l’embargo américain : réaction de la FPBQ

Longueuil (Québec), 8 août 2003 – La Fédération des producteurs debovins du Québec accueille avec grand soulagement l’annonce de la secrétaired’Etat à l’Agriculture des Etats-Unis, Mme Ann M. Veneman, concernant la levéepartielle de l’embargo sur les produits de boeufs et de veaux canadiens. Lemarché américain s’ouvre donc pour la viande (sans os) de bovins de moins de30 mois et pour la viande de veaux âgés de 36 semaines ou moins au moment del’abattage.

Pour le président de la Fédération, M. Michel Dessureault, cette nouvelled’importance nous permet enfin d’entrevoir la lumière au bout du tunnel. « Même si la levée de l’embargo n’est que partielle, il s’agit d’une étape charnière dans le dénouement de ce dossier. Cette levée nous permettra d’exporter notreviande de boeuf et de veau aux Etats-Unis, de réactiver le commerce des bovinset, nous l’espérons, de ramener le plus rapidement possible les marchés àleurs cours normaux. » Rappelons que depuis le 20 mai dernier, les producteursde boeufs et de veaux sont durement frappés par la fermeture des frontières,les prix des bovins ayant chuté de 50 % à 70 % selon les catégories.

M. Dessureault a poursuivi en rappelant également l’urgence d’ouvrir lesfrontières américaines à l’importation de bovins vivants. En outre, ilsouhaite que l’annonce américaine soit rapidement suivie par tous les autrespays, en commençant par le Mexique qui fait partie de l’ALENA.

En terminant, le président demande aux gouvernements du Québec etd’Ottawa de maintenir en place le programme d’aide aux producteurs tant etaussi longtemps que les prix de marché ne seront pas revenus à la normale. Onestime à plus de 5 millions de dollars par semaine, au Québec seulement, lemanque à gagner des producteurs depuis le début de la crise.

La Fédération des producteurs de bovins du Québec regroupe 24 300producteurs de boeufs et de veaux établis dans toutes les régions du Québec.Troisième plus importante production animale au Québec, l’industrie bovinegénère des ventes annuelles de plus de 600 millions de dollars etcommercialise annuellement quelque 800 000 bovins. La Fédération représenteles cinq secteurs de production bovine, soit ceux des veaux d’embouche, desbouvillons d’abattage, des veaux de grain, des veaux de lait ainsi que desbovins de réforme et veaux laitiers.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs de bovins du Québec (FPBQ)
http://www.bovin.qc.ca/

Commentaires