Marché des grains: Le maïs subit une raclée

C’est une semaine à oublier pour les grains. Le soya, le blé, mais surtout le maïs ont enregistré des pertes importantes en seulement cinq séances. Le soya et le blé ont perdu environ 6% de leur valeur mais les pertes s’élèvent à plus de 12% pour le maïs, ce qui ramène la céréale à ses niveaux les plus bas depuis plus de deux mois.

Les pertes de la semaine tirent leurs sources de plusieurs causes. Les nouvelles côté météo demeurent au beau fixe aux États-Unis, malgré l’anticipation d’un phénomène de La Nina. Les conditions des cultures sont en fait encore meilleures que l’an dernier. Les plants de maïs sont considérés à 75% comme étant dans un état bon ou excellent depuis trois semaines. À chaque fois que la sécheresse se fait craindre, de la pluie tombe ou est prévue, comme c’est le cas pour cette semaine dans les États centraux des États-Unis. Le même constat est fait pour le blé et le soya qui se trouveraient en meilleure conditions que d’habitude en cette période de l’année.

Le bon état des cultures laisse donc présager de très bons rendements, à quelques jours de la mise au point du département américain à l’Agriculture (USDA) quant aux superficies semées 2016. Le rapport en question doit en effet être dévoilé le 30 juin dernier. Selon certains analystes, il y aurait eu moins de maïs planté cette année que prévu, alors que le soya serait plus abondant.

Le vote surprise de vendredi en Grande-Bretagne en faveur du retrait de l’Union européenne a également eu des répercussions sur les marchés. Les acheteurs ont échangé ce qu’ils possédaient en matières premières pour rechercher les valeurs refuges, telles que l’or et le dollar américain. Les marchés pourraient demeurer volatiles à mesure que les répercussions du vote de vendredi se manifestent.

À souligner également à toutes ces raisons les ventes que pourraient faire les fonds de placements en cette fin de trimestre, surtout que les gains ont été excellents dans les derniers mois.

Tout n’est cependant pas perdu pour les grains : en cette période cruciale de pollinisation pour le maïs aux États-Unis, de mauvaises conditions pourraient avoir un impact important sur la récolte cet automne. Malgré la pluie, certains États affichent des niveaux de sécheresse qui pourraient d’ailleurs s’aggraver. La météo désastreuse en Amérique du Sud continue d’avoir des répercussions sur les exportations américaines qui ont encore été bonnes pour la dernière semaine.

Le boisseau de maïs pour décembre, le contrat le plus actif, a terminé vendredi à 3,9425 $US contre 4,4875 $US la semaine dernière, soit une dégringolade de 12,1 %. Le boisseau de blé pour septembre a perdu 6% à 4,6500 $US contre 4,9475 $US une semaine plus tôt. Le boisseau de soya pour novembre a reculé  de 6,1 % pour finir la semaine à 10,7850 $US contre 11,4825 $US précédemment.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires