Mise en place d’une charte privée pour la vinification des vins « bio »

Aude (France), 14 janvier 2003 – La Fédération nationale interprofessionnelle des vins issus de l’agriculture biologique (FNIVAB) a annoncé la mise en place d’une charte en matière de vinification, de conditionnement et de conservation à l’intention des vignerons de la filière.

Cette charte n’aura aucun aspect obligatoire mais seuls les exploitants qui la respectent pourront apposer sur leurs bouteilles la mention « vigneron adhérent à la charte de vin bio ».

Ce document, présenté lors du salon « Millésime bio » de Narbonnejanvier), fixe un minimum de normes pour la qualité et les quantités de produits utilisés pour la vinification et le conditionnement.

Ainsi, des taux maximums, inférieurs aux taux européens, ont été établis pour le dioxyde de soufre, utilisé pour stabiliser les vins.

Certains adjuvants utilisés par exemple pour la clarification comme la colle de poisson ou des enzymes devront également être certifiés « sans OGM » tandis que d’autres produits, tels l’albumine d’oeuf ou le caramel, devront avoir reçu la certification bio.

A l’avenir, indique la FNIVAB, les vignerons engagés dans une culture sans engrais chimiques, ni herbicide, pesticide ou fongicide de synthèse mais qui ne se plient pas à la charte « FNIVAB » pourront toutefois continuer à préciser sur leurs bouteilles: « vins issus de l’agriculture biologique ».

Source : AFP

Commentaires