OGM : une majorité d’agriculteurs français ne seraient pas prêts à semer des semences génétiquement modifiées

Paris (France), 18 février 2004 – Les agriculteurs français ne veulent pas cultiver d’organismes génétiquement modifiés: 66% d’entre eux disent qu’ils ne seraient pas prêts à semer des semences OGM si ces dernières étaient autorisées, selon un sondage BVA pour le Syndicat national de la presse agricole et rurale.

Moins d’un tiers des agriculteurs interrogés, 29% se disent prêts à semer des semences OGM sur leur exploitation.

Parmi les raisons invoquées par ceux qui ne seraient pas prêts à semer des OGM, l’incertitude sur les risques qu’ils présentent, citée par 23% d’entre eux, arrive en tête. Ils sont 15% à ne pas en voir l’utilité, 14% à préférer attendre estimant que les OGM n’en sont qu’au stade expérimental et 14% à juger qu’ils manquent d’informations sur les organismes génétiquement modifiés.

Sondage réalisé par l’institut BVA auprès d’un échantillon représentatif de 402 agriculteurs ayant au moins 35 hectares de surface agricole utile, interrogés par téléphone du 20 au 23 janvier 2004.

Source : AP

Commentaires