PotashCorp réalise un bénéfice net record au premier trimestre

Saskatoon (Saskatchewan), 27 avril 2005 – Les prix et les volumes de potasse étant en croissance, Potash Corporation of Saskatchewan Inc. (PotashCorp) a déclaré un bénéfice trimestriel net record de 131,3 M$, ou de 1,15 $ par action diluée, soit 31 % de plus que le record établi au dernier trimestre, et plus du double que le bénéfice de 50,7 M$, ou 0,47 $ par action déclaré à l’exercice précédent. La marge brute de 258,5 M$ (124 M$ au premiertrimestre de 2004) constitue le troisième record trimestriel d’affilée. LeBAIIA du premier trimestre(1) est en hausse de 75 % à 276,3 M$ comparativementà 157,5 M$ au même trimestre de l’exercice précédent. Les activités liées à lapotasse ont affiché un très bon rendement, soutenues par le maintien des fortsrendements de l’azote et des phosphates industriels, une amélioration dans lephosphate alimentaire, et d’importantes contributions sous forme de placementsen actions faits par PotashCorp dans les sociétés étrangères de potasse.

« Nous avons le vent en poupe », a déclaré Bill Doyle, président et chef dela direction de PotashCorp. « Au cours du premier trimestre, nous avons établiun record au chapitre des volumes de potasse, à des prix supérieurs de plus de50 % à ceux de la même période de l’exercice précédent. Comme ce trimestre leprouve, notre capacité excédentaire et nos placements extraterritoriaux dansla potasse nous positionnent pour bénéficier, maintenant comme à l’avenir, dela demande mondiale croissante pour ce nutriant clé. »

Conjoncture du marché
L’équilibre entre l’offre et la demande est demeuré fragile, tant dans lapotasse que dans l’azote. Les pays asiatiques dont la croissance économique sepoursuit à un rythme accéléré, ont maintenu une demande de potasse supérieurepar référence à la tendance. Les prix de la potasse ont grimpé tout au long dutrimestre, tout comme les prix de l’azote, après un bref recul de l’ammoniacau début de l’année. Les clients ont réagi à cette conjoncture difficile enconcentrant leurs achats sur la potasse et l’azote, alors que les volumes desventes des engrais phosphatés solides ont souffert.

Activités liées à la potasse
Des volumes trimestriels records et les prix plus élevés de la potasseont dégagé une marge brute de 176,2 M$, ce qui représentait une hausse de164 % par rapport à 66,7 M$ au premier trimestre de l’exercice précédent et68 % du total de la Société. En pourcentage du chiffre d’affaires net, lamarge brute s’est élevée à 58 % contre 37 % au trimestre précédent. PotashCorpa exporté 1,4 million de tonnes, 20 % de plus qu’au même trimestre del’exercice précédent, et a établi un premier trimestre record au chapitre desvolumes sur les marchés étrangers. Cette hausse a été réalisée en dépitd’expéditions réduites vers le Brésil, car les pays asiatiques comme l’Inde etla Chine ont accru leurs achats auprès de la Société de 268 % et de 58 %respectivement. Les volumes nord-américains ont également établi un premiertrimestre record, inscrivant une hausse de 18 % par rapport au premiertrimestre de l’exercice précédent. Comme ses concurrentes ont manqué deproduits disponibles, PotashCorp a pu accroître sa part de marché.

Les prix ont poursuivi leur ascension. Les prix réalisés sur les marchésétrangers affichant une hausse de 58 % (123,35 $ la tonne comparativement à78,29 $ la tonne au premier trimestre de l’exercice précédent). Les prixréalisés en Amérique du Nord ont gagné 48 %, s’établissant à 139,86 $ latonne, une hausse de 45,10 $ d’un trimestre sur l’autre.

La production record de la Société au premier trimestre 2005 a atteint2,4 millions de tonnes car l’expansion de Rocanville et les équipesadditionnelles à Lanigan et Allan ont augmenté la production. Bien que lahausse de production ait amélioré l’efficience, la force du dollar canadien aeu une incidence négative de plus de 3,50 $ la tonne sur le coût desmarchandises vendues. Le taux de change moyen contre le dollar américain étaitde 1,2280 au premier trimestre 2005 comparativement à 1,3126 au premiertrimestre 2004.

Activités liées au phosphate
Le phosphate a connu son meilleur rendement trimestriel depuis le premiertrimestre 2002, avec une marge brute de 17 M$ comparativement à une perte de0,9 M$ au premier trimestre de l’exercice précédent. La gamme de produitsvendus a contribué à ce résultat. Au premier trimestre, les volumes de ventedes engrais liquides, des phosphates alimentaires et des produits acidesindustriels, secteur dans lequel nous sommes les plus compétitifs, étaient àleur point le plus fort. Les produits industriels sont restés le secteur leplus fort dans les activités liées au phosphate, affichant une croissance de7 % tant en volumes qu’en prix d’un trimestre sur l’autre. L’activitéalimentaire a montré la plus importante hausse, avec des prix et des volumessupérieurs de 11 % à ceux du premier trimestre de l’exercice précédent parceque la Société a haussé les prix en Amérique du Nord et vendu de plus grandsvolumes en Amérique latine et en Asie.

Les volumes des ventes d’engrais solides ont reculé de 8 % par rapport aupremier trimestre 2004, principalement en raison d’une diminution des ventesde phosphate diammonique au Brésil alors que la Société écoulait un report destock constaté à l’exercice précédent. Les prix réalisés étaient en hausse de8 % par rapport au premier trimestre de l’exercice précédent, mais légèrementen recul par rapport au trimestre antérieur car une offre excédentaire avaitaffaibli le marché.

Les volumes de ventes des engrais liquides ont progressé de 84 % parrapport au premier trimestre 2004 car la Société a vendu davantage d’acidephosphorique à l’Inde. Ces produits étant vendus à des prix inférieurs auxautres produits d’engrais liquides, il en est résulté une diminution de 7 %dans les prix réalisés d’un trimestre sur l’autre. Cependant, ces volumesaccrus ont permis à la Société de fonctionner à un taux de production plusélevé, ce qui a aidé à réduire les coûts et fait partie de la stratégie de laSociété pour que la division des activités liées au phosphate redeviennerentable.

Le coût du phosphate a baissé de 6 $ la tonne d’un trimestre sur l’autreen raison de la chute des coûts du soufre et de l’ammoniac ainsi que desniveaux de production plus élevés.

Activités liées à l’azote
Les ventes d’azote ont généré une marge brute de 65,3 M$, 12 % de plusque les ventes de 58,2 M$ du même trimestre de l’exercice précédent. Trinité afourni 66 % de cette marge et les exploitations américaines ont contribué àhauteur de 21 % alors que les couvertures de gaz naturel américain ont fournile solde de 13 %. Au cours du trimestre, la Société a liquidé les positions decouverture de gaz naturel aux Etats-Unis qui restaient dans son portefeuillepour 2005, pour environ 40 M$. Ajoutés aux profits réalisés au premiertrimestre, notre gain estimatif sur couverture est de 48 M$, comparativement àun profit sur couverture de 43 M$ en 2004. Ces gains sur liquidation serontconstatés durant l’exercice 2005, lorsque le stock auquel ils sont liés seravendu.

Les volumes des ventes d’azote se sont légèrement accrus d’un trimestresur l’autre, bien que la gamme de produits ait été modifiée; le nombre detonnes d’urée a augmenté de 41 % alors que les tonnes achetées, principalementd’ammoniac, ont chuté de 39 %. La Société a décidé de produire et de vendreplus d’urée qu’au trimestre comparable de l’exercice précédent en raison de lasolidité des indicateurs de base du marché pour ce produit. Après unfléchissement des prix de courte durée en janvier, les prix de l’ammoniac sesont redressés en grande partie; toutefois, le prix moyen pour le trimestreétait encore inférieur de 10 % à celui du même trimestre de l’exerciceprécédent. Les prix réalisés pour l’urée étaient en hausse de 16 % et les prixde l’azote en général sont restés stables d’un trimestre sur l’autre.

Survol financier
Les placements en actions de PotashCorp dans les sociétés étrangères ontgénéré un revenu supplémentaire au cours du trimestre, prouvant que le pouvoirmultiplicateur de la Société dans la potasse va au-delà de sa capacité nonutilisée. Les produits divers ont augmenté de 13,1 M$ d’un trimestre surl’autre, surtout en raison de la hausse de 9,3 M$ des comptabilisations dansla participation dans SQM et APC, en plus de 3,1 M$ de dividendes reçus d’ICL.Dans l’ensemble, les bénéfices en capitaux propres et les dividendes provenantde ces placements ont apporté 8 % du total du bénéfice net du trimestre. Lapleine valeur de ces placements pour PotashCorp est reflétée dans les valeursmarchandes actuelles de ses actions émises dans le public. Ses avoirstotalisent maintenant 1,26 G$, comparativement à une valeur comptable de545,7 M$.

Les impôts miniers provinciaux et les autres impôts se sont chiffrés à23,3 M$ de plus qu’au même trimestre de l’exercice précédent en raisond’impôts sur le bénéfice plus élevés à la suite de l’accroissement des margesgénérées par les activités liées à la potasse. Le taux d’imposition effectifde la Société a été de 33 % pour le trimestre, avec un fractionnement actuelet futur de 90/10.

Perspectives
L’équilibre entre l’offre et la demande de potasse reste délicat car lademande continue de s’accroître et l’industrie, à l’exclusion de PotashCorp,fonctionne à plein régime ou presque. Des expéditions records devraientcontinuer car les clients étrangers augmentent leurs importations et le Brésilcommence à augmenter sa consommation. Comme d’autres sociétés envoient uneplus grande part de leur production à l’étranger, PotashCorp a la possibilitéde vendre de plus forts volumes en Amérique du Nord, où les plantations duprintemps battent leur plein. Pour satisfaire cette demande, la Sociétéprévoit augmenter sa production. La hausse du prix de la potasse qui avait étéannoncée pour l’Amérique du Nord devrait être entièrement appliquée d’ici lafin du deuxième trimestre de cette année. Deux autres augmentations de 10 $par tonne américaine ont été annoncées et devraient être appliquées le 1erjuin et le 1er septembre 2005. Les prix en pays étrangers devraient égalementaugmenter.

Dans le phosphate, les engrais solides ne devraient pas être menacés parune offre excédentaire sur le marché à l’échelle mondiale, alors que lesproduits industriels continueront à fournir la plus grande partie de la margebrute de ce secteur. L’apport alimentaire devrait continuer à produire unemarge brute positive car l’usine de DFP d’Aurora fonctionne maintenant sansproblèmes. Le deuxième trimestre devrait montrer une hausse proportionnelledes volumes de vente des engrais, vente qui génère des marges plus faiblespour la Société et comprime la marge brute globale du phosphate.

Pour ce qui est de l’azote, des indicateurs entre l’offre et la demandedevraient rester tendus au moins tout au long de 2005, et donc, les prixdevraient rester fermes jusqu’à la fin de l’année. De plus, l’expansion del’usine no 3 à Trinité terminée en fin de trimestre, devrait entraîner unaccroissement de production de quelque 50 000 tonnes pour le reste de l’annéeet de 75 000 tonnes par an. Il s’ensuit que les résultats de l’azote pour 2005semblent en position d’égaler ou même de dépasser le record établi en 2004.

Comme annoncé précédemment, PotashCorp remettra en production les1,9 million de tonnes de sa capacité de production non utilisée aux usines deLanigan et Allan. Ces projets, ainsi que les expansions de l’usine d’acidepurifié d’Aurora et de Trinité, amèneront les dépenses en immobilisations de2005 au montant estimatif de 400 M$, dont 135 M$ sont liés au réinvestissementde maintien.

Le 11 avril 2005, le gouvernement de la Saskatchewan a annoncé denouveaux incitatifs fiscaux au chapitre des impôts miniers provinciaux pourles projets d’investissement dans la potasse. Bien que les plans annoncés parla Société pour Lanigan et Allan soient admissibles, les avantages liés à cetincitatif ne seront pas constatés jusqu’à ce que les règlements soientadoptés, ce qui devrait être fait au troisième trimestre 2005.

Compte tenu du maintien de facteurs économiques fondamentaux positifsdans le secteur, la Société prévoit maintenant que son bénéfice net pour 2005se situera entre 4 $ et 4,5 $ par action après dilution, et que le bénéficenet pour le deuxième trimestre s’établira entre 1 $ et 1,25 $ par action, ense fondant sur le taux inchangé de 1,20 pour le dollar canadien.

Conclusion
« Notre société réalise les bénéfices apportés par notre triple levierfinancier dans la potasse », a affirmé M. Doyle. « Des volumes plus importants,une meilleure efficience et des prix plus élevés nous permettent de générer demeilleurs rendements et d’offrir plus de valeur à nos actionnaires. Noussommes fiers, non seulement par ce que nous pouvons accomplir aujourd’hui,mais aussi par ce que nous pourrons réaliser à l’avenir en faisant entrer enjeu, au moment opportun, nos capacités inutilisées, pour une fraction de ceque coûterait une capacité entièrement nouvelle. »

Notes
Les politiques comptables de la Société sont conformes aux principescomptables généralement reconnus au Canada. Tous les montants sont exprimés endollars américains.

(1) Voir le rapprochement et la description des mesures financières non conformes aux PCGR sous la rubrique ci-jointe, intitulée « Données choisies sur les rapprochements et les mesures financières non conformes aux PCGR ».

Potash Corporation of Saskatchewan Inc. est la plus importante sociétéd’engrais du monde à produire les trois éléments nutritifs primaires. LaSociété est également l’un des principaux fournisseurs pour trois marchésdistincts : l’agriculture, à titre de plus grand producteur mondial depotasse, de troisième producteur en importance de phosphate et de quatrièmeplus grand producteur d’azote; la nourriture pour animaux, à titre de plusgrand fabricant mondial de phosphates fourragers; enfin, les produitschimiques industriels, à titre de principal producteur mondial de produitsindustriels à base d’azote et en tant que l’un des trois seuls fournisseursnord-américains de phosphates industriels.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Potash Corporation of Saskatchewan Inc.
http://www.potashcorp.com

Commentaires