5 bonnes raisons pour sortir de la ferme familiale

Aux États-Unis, de plus en plus de famille d’agriculteurs exigent que leur fils ou leur fille fréquente le collège ou travaille hors de la ferme pour une période de temps avant de retourner à la ferme familiale.

Pour certains élèves du secondaire, cela semble être une étape inutile. Pourquoi perdre quatre à huit ans et retarder l’inévitable? Ce temps ne serait-il pas mieux dépensé en observant les parents pour voir comment ils font les choses à la ferme? Voici cinq raisons qui expliquent en quoi des études ou un travail à l’extérieur de la ferme en vaut la peine.

  1. Une telle expérience permet de rencontrer beaucoup de gens qui ne pensent pas comme vous ou votre famille. Travailler avec ces gens et négocier avec des gens différents est une compétence importante.
  2. La manière de faire les choses sur la ferme familiale n’est peut-être pas le seul moyen de résoudre les problèmes. Entrer en contact avec des personnes différentes permet de connaitre d’autres points de vue ou d’autres manières de faire.
  3. Faire autre chose pourrait vous faire connaitre quelque chose qui vous passionnera plus que l’agriculture. La chance est mince pour certains, mais c’est une occasion qu’il faut saisir.
  4. Il est toujours bon d’avoir un plan B. La plupart des emplois aujourd’hui nécessitent un diplôme et si les choses tournent mal, d’autres options seront disponibles.
  5. L’expérience ne peut être que gratifiante et bénéfique en raison de la nature même du travail d’agriculteur. Le métier demande de connaitre tellement de choses différentes (la technologie, la planification financière, le marketing, l’agronomie, la réparation mécanique, la gestion, etc) qu’il est impossible d’exceller en tout. Une formation spécialisée pourra aider en développant une ou plusieurs de ces aptitudes.

Source : Prairie Farmer

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires