Records de chaleur en 2015 et Noël vert à l’horizon

L’année n’est pas terminée mais il est déjà possible de décréter 2015 comme étant la plus chaude jamais enregistrée depuis que des données sont compilées sur le sujet, soit depuis 1880. Des instances internationales ont d’ailleurs confirmé que le phénomène El Nino serait un des plus forts depuis 1950, ce qui garantirait un hiver doux pour le Québec.

Records de chaleur
Selon l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), le mois d’octobre a battu le record du mois d’octobre le plus chaud depuis le début des relevés de températures. La NASA a confirmé que le mois d’octobre a été 1,4 °C au-dessus de la normale, soit l’écart mensuel de températures le plus important répertorié. Il en est de même pour presque tous les mois de 2015. Seul les mois d’avril et de janvier font exception en ce moment. Pour octobre, il s’agit du plus chaud aux États-Unis depuis 1963 alors qu’en Australie, il faut remonter à 1910 pour noter des températures semblables. Même l’Afrique est affectée. Le continent n’a jamais vécu de tels pics de températures.

Les 15 dernières années comptent 13 des années les plus chaudes jamais enregistrées. 2014 détient le record avec une moyenne des températures 0,70 degrés Celsius au-dessus des moyennes. En septembre, la température s’est élevée de 0,90 degrés des moyennes, un chiffre qui passe à 1,4 degrés pour octobre 2015.

El Nino est en partie responsable du phénomène. Il est déjà garanti que ce perturbateur du climat mondial figurera parmi les trois plus forts jamais enregistré (depuis 1950) et qu’il aura un impact notable sur le prochain hiver. L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a indiqué que les sécheresses et les inondations dans les régions tropicales et subtropicales portent la signature de l’actuel Niño, le plus puissant que l’on ait observé depuis plus de 15 ans » a indiqué Michel Jarraud, secrétaire général de l’OMM.

Noel vert?
Environnement Canada a déjà prévu un hiver plus doux qu’à l’habitude pour l’Ontario et le Québec. Du point de vue météo, cela se traduira par des épisodes plus fréquents de transition entre le point de congélation. Par conséquent, des tempêtes de verglas sont à craindre. Selon Météo Média, le verglas en 1997-1998 a coûté environ 500 M$ en dommages en Amérique du Nord. Les feux de forêt causés par la sécheresse ont coûté environ 2,5G$ à l’Australie et 650M$ en Équateur et au Pérou à la suite d’inondations.

Pour l’instant, les prévisions météo confirment le scénario d’un hiver doux. Le site de Accuweather anticipe des températures au-dessus des normales jusqu’au 20 décembre pour la quasi-totalité du Québec. Il se pourrait donc bien que le prochain Noël soit vert, plutôt que blanc, même si la neige est tombée sur plusieurs régions de la province ce mardi.

Prévisions de Accuweather pour les semaines s'étalant du 30 novembre au 13 décembre 2015. Les zones en rouge indiquent des températures au-dessus des normales.
Prévisions de Accuweather pour les semaines s'étalant du 30 novembre au 13 décembre 2015. Les zones en rouge indiquent des températures au-dessus des normales.

 

Prévisions météo pour la semaine du 14 au 20 décembre. Du temps doux est prévu à quelques jours de Noël pour le Québec. Source: Accuweather
Prévisions météo pour la semaine du 14 au 20 décembre. Du temps doux est prévu à quelques jours de Noël pour le Québec. Source: Accuweather

Sources: Météo Média, Le Devoir

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires