Saputo inc. : résultats financiers du troisième trimestre de l’exercice 2007

Montréal (Québec), 6 février 2007 – Saputo inc. (TSX:SAP) a dévoilé ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l’exercice 2007 terminé le 31 décembre 2006.

Le bénéfice net s’est chiffré à 64,1 millions de dollars (0,62 $ de base par action), une hausse de 19,1 millions de dollars comparativement aux 45,0 millions de dollars (0,43 $ de base par action) pour le même trimestre de l’exercice 2006.

Les revenus consolidés pour le trimestre terminé le 31 décembre 2006 ont totalisé 1,017 milliard de dollars, une hausse de 2,2 millions de dollars comparativement aux 1,015 milliard de dollars pour la période correspondante l’an dernier. Cette augmentation est en grande partie attribuable à notre secteur Produits laitiers canadien et autres, dont les revenus se sont accrus de 31,5 millions de dollars par rapport à la même période de l’exercice précédent. La hausse des prix de vente dans nos activités canadiennes découlant de l’augmentation du coût de la matière première, le lait, l’accroissement des volumes de ventes provenant de nos activités laitières canadiennes et de nos activités en Argentine, de même que les revenus supplémentaires attribuables à un marché des sous-produits plus favorable et l’inclusion de nos activités allemandes, acquises le 13 avril 2006, sont les principaux facteurs ayant causé cette augmentation. Les revenus du secteur Produits laitiers américain ont diminué de 31,2 millions de dollars par rapport à la même période de l’exercice précédent. La baisse du prix moyen du bloc(1) par livre de fromage, l’appréciation du dollar canadien et la diminution du volume de ventes sont les principaux facteurs expliquant cette baisse. Les revenus du secteur Produits d’épicerie ont augmenté de 1,8 million de dollars, en raison des volumes de ventes supplémentaires liés au marché canadien et de l’inclusion de Boulangerie Rondeau inc. et de Biscuits Rondeau inc. (« Rondeau »), acquise le 28 juillet 2006, ce qui a été neutralisé par la baisse des revenus générés par les accords de co-emballage pour la production de produits destinés au marché américain.

Le BAIIA(2) consolidé s’est établi à 115,0 millions de dollars, une augmentation de 29,0 millions de dollars comparativement aux 86,0 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l’exercice 2006. Cette augmentation est liée à une hausse d’environ 20 millions de dollars du BAIIA du secteur Produits laitiers canadien et une augmentation d’environ 9 millions de dollars du BAIIA du secteur Produits laitiers américain. Le BAIIA du secteur Produits d’épicerie est demeuré inchangé par rapport au même trimestre l’an dernier.

(1) Le « prix moyen du bloc » correspond au prix moyen quotidien d’unbloc de fromage cheddar de 40 livres transigé sur la Chicago MercantileExchange (CME), utilisé comme prix de base du fromage.
(2) Mesure de calcul des résultats non conforme aux principescomptables généralement reconnusLa Société évalue son rendement financier sur la base de son BAIIA quiest défini comme étant le bénéfice avant intérêts, impôts sur lesbénéfices et amortissement. Le BAIIA n’est pas une mesure de rendementdéfinie par les principes comptables généralement reconnus du Canadaet, conséquemment, peut ne pas être comparable aux mesures similairesprésentées par d’autres sociétés.

Le BAIIA du secteur Produits laitiers canadien et autres a totalisé 84,5 millions de dollars, une hausse de 31,6 % par rapport aux 64,2 millions de dollars de la même période l’exercice précédent. Au cours du troisième trimestre de l’exercice 2007, le prix du marché des sous-produits a eu un effet positif d’environ 6 millions de dollars sur le BAIIA. Une meilleure efficience des activités fromagères découlant des mesures de rationalisation prises au cours des exercices précédents, des synergies dans les activités laitières découlant d’une meilleure utilisation de la logistique et des entrepôts, et les volumes de ventes supérieurs générés par les activités laitières canadiennes ont contribué à la hausse du BAIIA. En Argentine, le BAIIA a augmenté en raison des volumes de ventes supérieurs, des avantages tirés des dépenses en immobilisations engagées au cours de l’exercice courant et des exercices antérieurs, ainsi que de l’incidence favorable de la baisse des taux de la taxe à l’exportation annoncée par le gouvernement argentin en août 2006.

Le BAIIA du secteur Produits laitiers américain a totalisé 24,0 millions de dollars, soit une augmentation de 8,8 millions de dollars ou 57,9 %, comparativement aux 15,2 millions de dollars de la même période l’an dernier. Les efforts déployés à l’égard de l’amélioration de l’efficience opérationnelle, l’augmentation des prix de vente et la diminution des frais liés à la manutention du lait ont contribué à l’augmentation d’environ 6 millions de dollars du BAIIA. Un prix moyen du bloc par livre de fromage inférieur, l’appréciation du dollar canadien, et la relation moins favorable entre le prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de la matière première, le lait, ont diminué le BAIIA. Le BAIIA a augmenté d’environ 5 millions de dollars en raison de la diminution des dépenses.

Le BAIIA du secteur Produits d’épicerie s’est établi à 6,6 millions de dollars, demeurant ainsi stable par rapport à la même période l’an dernier. Une réduction des dépenses de marketing a été contrebalancée par la baisse des revenus provenant des accords de co-emballage pour la production de produits destinés au marché américain.

Les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation avant la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement ont totalisé 89,1 millions de dollars, une augmentation de 22,4 millions de dollars par rapport aux 66,7 millions de dollars de la même période l’an passé.

Au cours du troisième trimestre, la Société a utilisé 17,9 millions de dollars pour des dépenses en immobilisations. La Société a aussi effectué un remboursement de 33,8 millions de dollars de la dette à long terme, a procédé au rachat d’actions, à des fins d’annulation, pour un montant de 17,7 millions de dollars dans le cadre du programme de rachat dans le cours normal et a versé des dividendes pour un montant de 20,6 millions de dollars.

Dividendes
Le conseil d’administration a déclaré un dividende de 0,20 $ par action, payable le 23 mars 2007 aux actionnaires inscrits le 12 mars 2007. Ce dividende est lié au trimestre terminé le 31 décembre 2006.

Perspectives
Notre division Produits laitiers (Canada) continue de lancer sur le marché de nouveaux produits novateurs afin de répondre aux besoins changeants des consommateurs, ce qui donne lieu à la croissance du volume des ventes, notamment en ce qui concerne la catégorie des produits laitiers à valeur ajoutée. Nous poursuivrons le développement de cette catégorie. Nos efforts continus déployés à l’égard de la catégorie des fromages de spécialité sont bénéfiques et nous offrent la possibilité de saisir les occasions liées à cette catégorie. Nous prévoyons que la croissance se poursuivra. Plusieurs de nos fromages ont d’ailleurs remporté le premier prix lors des plus récents concours de produits laitiers. Par ailleurs, nous continuons à chercher d’autres moyens d’améliorer l’efficience de toutes nos activités.

Nous avons engagé la quasi-totalité des dépenses en immobilisations prévues pour notre division en Argentine. Ces dépenses ont permis à la division d’augmenter sa capacité et de devenir plus efficiente. Dans le marché international, nous avons noté une bonne croissance des volumes et nous nous attendons à ce que cette tendance se maintienne. Nous continuerons d’accroître notre efficience de manière à être concurrentiels dans ce marché.

En Allemagne, l’intégration des activités de Spezialitäten-Käserei De Lucia GmbH, acquise le 13 avril 2006, se déroule bien. Nous avons élargi notre équipe de vente afin d’accroître notre présence sur le marché européen. Nous prévoyons fabriquer des produits similaires dans nos autres divisions Produits laitiers au cours du prochain exercice.

Aux Etats-Unis, nous tirons parti des diverses mesures implantées au cours des derniers trimestres afin d’atténuer l’incidence des éléments du marché indépendants de notre volonté. Par ailleurs, les mesures de rationalisation mises en oeuvre au cours des exercices précédents ont permis à nos installations manufacturières d’accroître leur efficience. Avec prise d’effet le 1er novembre 2006, le département californien des Aliments et de l’Agriculture (« CDFA ») a modifié l’indemnité de compensation, ce qui a entraîné une baisse d’environ 0,42 $ US par cent livres du prix du lait que nous payons en Californie. La décision de réduire le prix du lait à partir du 1er février 2007, annoncée par le département américain de l’Agriculture (« USDA »), a été reportée d’au moins un mois, en raison d’une poursuite intentée à l’encontre de l’USDA par plusieurs associations de producteurs. Entre-temps, nous continuons d’évaluer nos activités afin de trouver de nouvelles façons qui permettraient de dégager un meilleur rendement.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Saputo inc.
http://www.saputo.com/

Commentaires