Simplicité volontaire

Les mélanges dans les plantes fourragères ont fait leur preuve. La CRAAQ s’est penché sur le sujet lors d’un récent numéro portant sur les sélections préconisées pour 2015. Les mélanges assurent une production plus stable et régulière tout au long de la saison.

L’organisme recommande toutefois de privilégier les mélanges simples plutôt que les mélanges complexes. Ces derniers peuvent contenir de six à huit espèces de maturité différentes et d’adaptabilité très diverses par rapport à l’environnement. Bien que le but soit d’obtenir un rendement uniforme et stable durant la saison, l’agronome Réal Michaud indique qu’il est presque impossible de bien gérer chacune des espèces pour en obtenir le maximum, sans nuire à une autre. L’exception serait dans ce cas-ci pour un champ où les conditions sont très variables, ou un champ de paissance à charge minimale.

L’association graminée et légumineuse est particulièrement gagnante puisque les deux espèces se complète bien. Les légumineuses sont plus nutritives plus longtemps, tout en étant moins exigeantes en azote. Les graminées de leur côté assurent une plus grande survie des légumineuses en hiver. Un mélange de ce type contient habituellement deux légumineuses et une graminée. Elles vont assurer un bon rendement et une bonne performance chez l’animal.

Il est aussi possible d’utiliser des mélanges composés uniquement de graminées mais il faut faire attention au brome des prés pendant le semis car comme le brome inerme, le semi est rendus plus difficile en raison de la légèreté de la graine et de son volume.

Deux ou trois types de ces mélanges dans différents champs est habituellement suffisant pour répondre aux besoins de la plupart des exploitations. Le secret du succès est dans la bonne combinaison entre les graminées et les légumineuses. Il faut aussi miser sur des espèces à maturité similaires car celles qui viennent à maturité plus vite seront surpâturées alors que ce sera l’inverse pour celle ayant une maturation plus tardive.

Source: CRAAQ

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires