Soutien gouvernemental aux fromagers artisans : pétitions de 12 000 personnes

Québec (Québec), 10 juin 2009 – La députée d’Iberville et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, de pêcheries et d’alimentation, Marie Bouillé, a déposé à l’Assemblée nationale deux pétitions totalisant 12 140 signataires, consommateurs et fromagers artisans au lait cru, réclamant une meilleure écoute du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Laurent Lessard.

Pour l’occasion, une trentaine de fromagers artisans étaient présents àl’Assemblée nationale et ont aussi offert une dégustation pour démontrer leurbonne volonté, leur professionnalisme et leur talent.

La députée d’Iberville souligne que depuis les épisodes malheureux del’automne dernier, où le gouvernement libéral a causé un tort immense àl’industrie fromagère, les fromagers artisans souhaitent que le ministreLaurent Lessard se mette en mode écoute active et regarde avec eux laréglementation quant à la fabrication de fromage au lait cru pour assurer lapérennité de ce savoir-faire québécois exceptionnel. « Les fromagers artisansveulent simplement discuter avec les autorités ministérielles pour mettre augoût du jour les normes applicables. Or, le ministre Lessard est fermé commeune huître et ne reconnaît pas ses lacunes », a déploré Marie Bouillé.

« La crise de la listériose survenue l’an dernier a été créée de toutespièces par le gouvernement libéral qui a négligé de mettre en oeuvre lesrecommandations du rapport Mailloux qu’il avait pourtant commandé et quidormait sur une tablette depuis 2005. La Protectrice du citoyen a faitgrandement état des nombreuses lacunes du ministre et de son gouvernement. Enclair, la négligence libérale a nui à la réputation de cette industrieagroalimentaire qui connaissait pourtant un essor intéressant », a déclaréMarie Bouillé.

Les fromagers n’ont pas à faire les frais pour les erreurs du gouvernement libéral
Le Parti Québécois demande au ministre Lessard de se raviser etd’indemniser les fromagers qui ont subi des pertes financières majeures aprèsque le MAPAQ ait détruit des milliers de kilogrammes de fromage. « Nouspressons le ministre Lessard de revoir le programme annoncé en catastrophe enseptembre 2008 et décrié également par la Protectrice du citoyen. Ce programmene répond absolument pas aux besoins des fromagers artisans. Il est mal adaptéet insuffisant. Ce que le ministre nous propose, c’est une étude d’une firmepour essayer de gagner du temps pendant que l’industrie lui lance un SOS. Dudébut à la fin, le ministre Lessard a mal fait ses devoirs : c’est à luimaintenant d’aider l’industrie à s’en sortir, pas de se chercher un autrefaux-fuyant », a conclu Marie Bouillé.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Parti libéral du Québec
http://www.plq.org/

Commentaires