Hausse des taux en vue?

Avec l’amélioration des indices économiques et du contexte en général en Amérique du Nord, les consommateurs doivent s’attendre à une hausse prochaine des taux d’intérêt, une augmentation qui pourrait faire mal à plusieurs si leurs finances ne sont pas équilibrées.

Pour l’instant, les économistes prévoient une hausse graduelle des taux d’intérêt sur plusieurs années. Les taux à long terme sont ceux qui devraient augmenter en premier, puisqu’ils sont influencés par les variations des marchés financiers. Les taux à court terme qui sont fixés par les banques centrales devraient par contre rester stables jusqu’en 2015, selon ce qu’ont annoncé les dirigeants des institutions bancaires au Canada et aux États-Unis.

«On parle plutôt d’une normalisation des taux d’intérêt, qui se concrétisera sur deux ou trois ans, dit Clément Gignac,vice-président principal et économiste en chef à l’Industrielle Alliance. Les observateurs s’attendent à ce que la Banque du Canada et la Réserve fédérale des États-Unis commencent à augmenter leurs taux d’intérêt en 2015.

Du côté des taux hypothécaires, les taux fixes à long terme pourraient bientôt constituer une meilleure affaire pour les consommateurs, selon un rapport de BMO Marchés des capitaux.

Il est habituellement préférable de choisir un taux variable qu’un taux fixe pour une durée de cinq ans mais la donne devrait changer avec une amélioration de l’économie canadienne. Actuellement, un taux hypothécaire à taux fixe d’une durée de cinq ans est d’environ trois pour cent dans l’une ou l’autre des grandes banques canadiennes, les taux hypothécaires variables étant moins élevés.

Source: Les Affaires, Conseiller.ca

 

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires