Un cas d’ESB découvert dans un élevage de la Creuse

Felletin (France), 6 juillet 2005 – Un nouveau cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, maladie de la vache folle) a été détecté dans un troupeau du canton de Felletin (Creuse), a-t-on appris auprès de la direction départementale des services vétérinaires.

L’animal, une vache allaitante (qui nourrit naturellement ses veaux) de race limousine née sur place en février 2000, est susceptible d’avoir ingéré des farines carnées, définitivement interdites dans l’alimentation du bétail en novembre 2000. La vache a été euthanasiée et les analyses effectuées à Lyon (Rhône) par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) ont conclu à l’ESB.

Six autres bovins du même élevage et de la même tranche d’âge vont être abattus, ont indiqué les autorités sanitaires.

Ce cas est le 23e en Creuse depuis 1991 et le deuxième en 2005.

L’épidémie de vache folle en France a probablement porté au total sur plus de 300 000 animaux, selon une publication de deux chercheurs français de l’Inserm, au mois de juin

Maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ), maladie de la vache folle, et son équivalent humain, le nouveau variant de la MCJ (nvMCJ), appartiennent à une famille de maladies neurodégénératives toutes mortelles, appelées encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST).

Toutes les encéphalopathies spongiformes donnent au cerveau une allure d’éponge (spongiose) et sont marquées par la présence d’une forme anormale d’une protéine dénommée prion.

Le nombre de cas constatés d’ESB a continué de baisser en France en 2004, avec 54 cas confirmés sur un total de 2,9 millions de bovins testés, a annoncé au mois de janvier le ministère de l’Agriculture.

Les premières mesures de prévention contre l’ESB ont été mises en place en 1996.

Source : AFP

Commentaires