Un producteur au bord du gouffre: Il a été identifié par le MAPAQ comme responsable de la listériose dans les fromages

Montréal et Jonquière (Québec), 29 septembre 2008 – Le 25 août dernier, la vie professionnelle de Gilles Blackburn a basculé. Agriculteur et copropriétaire de la Fromagerie Blackburn, à Jonquière, le MAPAQ émet un communiqué pour annoncer un rappel sectoriel du MONT-JACOB. Une pointe defromage a été saisie lors d’une intervention, le 14 août, au magasin Octofruitde Sainte-Thérèse. Les analyses effectuées par le MAPAQ indiquent que lefromage était porteur de listéria.

Gilles Blackburn apprend par l’ACIA, dont il est sous la juridiction,4 jours après que le MAPAQ ait été informé de la présence de listeria, que lemorceau avait été contaminé par “contamination croisée” qui peut être causéesoit par le couteau, les mains du technicien qui manipule le produit ou encoreque le lieu où il a été déposé était déjà contaminé. Elle lui ordonne decesser la distribution de ses produits.

Le communiqué du MAPAQ a été émis le 25 août, alors que le résultat del’analyse sur la pointe de fromage chez OCTOFRUIT avait été connu le 21 aoûtet transmise à l’ACIA qui en a immédiatement informé Gilles Blackburn, cejour-la. Cette annonce a des répercussions dévastatrices à travers le pays. LaFromagerie Blackburn a été le bouc émissaire du MAPAQ qui l’a identifié, audébut de cette crise comme étant la source de l’éclosion de listériose dansles fromages avant même d’avoir reçu les résultats complets des analyses.Aujourd’hui, elle refuse de le dédommager pour ses pertes financièresimportantes.

“Le risque que pose la bactérie listeria est faible pour la plupart desgens. On aurait du procéder autrement en s’inspirant de ce que l’ACIA a faitdans des dossiers analogues” affirme le docteur Jacques Goulet,microbiologiste, agronome de formation et professeur, depuis 34 ans, audépartement des Sciences des Aliments et Nutrition de l’Université Laval.

Les résultats de toutes les analyses effectuées, tant celles du MAPAQ, del’ACIA que celles d’un laboratoire indépendant, confirment que les fromagesproduits par la Fromagerie Blackburn et la meule intacte du Mont-Jacobretrouvée chez le détaillant Octofruit, étaient exemptes de contamination à lalistéria.

Malgré les résultats négatifs de ces analyses, personne ne veut direouvertement qu’on a peut-être agi avec précipitation en ciblant le fromageMont-Jacob lors d’un rappel sectoriel.

M. Blackburn, dont le chiffre d’affaires annuel oscillait entre 500 000$et 700 000$ avant la crise, se retrouve aujourd’hui devant rien. Il n’a plusde commandes et évidemment, personne ne s’intéresse plus à lui.

En plus de ces pertes, il a investi plus de 30 000$ pour l’achatd’équipement neuf pour améliorer le rendement de sa fromagerie et qui, pour lemoment demeure inutilisé. Il devra détruire dans quelque temps son inventairedu à la date de péremption.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires