Vrai ou faux, votre burger ?

Des scientifiques ont produit une boulette à partir de cellules souches de bœuf. Placées dans un contenant rond, les cellules ont été nourries et se sont reproduites. Le résultat a été cuit dans l’huile de tournesol et offert en dégustation à l’occasion d’un lancement médiatique, lundi, à Londres.

Ce n’est qu’après cinq ans et de multiples essais – ainsi que la somme de 330 000 $ d’un investisseur – que la boulette artificielle a pu être «dégustée».

Les goûteurs ont dit que la texture se rapprochait de celle de la viande mais que le produit manquait de goût. Un journaliste de la NBC, qui a pu croquer la fausse viande, a précisé qu’elle ne contenait pas assez de gras.

Celui qui a financé le projet s’est dit motivé par des enjeux de bien-être animal.

Le remplacement des protéines animales par des protéines produites en laboratoire permettrait de réduire les besoins en terres et en eau de 90 % et les besoins en énergie de 70 %.

La nouvelle a provoqué une série de réactions dont quelques chroniques dans le journal La Presse, telle que « Solution : consommer moins de viande», «A-t-on tant besoin de burgers ?».

 

 

Commentaires