Les bons coups au champs – Martin Goyet

Martin Goyet, de la Ferme MVG Inc., multiplie les parcelles d’essai réalisées en partenariat avec des fournisseurs d’intrants ou d’équipements. Le producteur de pommes de terre de Saint-Thomas-de-Joliette en aménage pas moins de 150 à 200 chaque année. Ces parcelles visent à maximiser le rendement sans augmentation des coûts et sans effet négatif sur l’environnement. «On peut avancer de 150 à 200 ans dans une saison», lance-t-il. «Même si elles sont privées, ajoute-t-il, ces recherches finiront par profiter à tous.» «On a un peuple à nourrir et il est exigeant», conclut le producteur.

Commentaires