Aide à deux organismes de la Gaspésie pour lancer des laboratoires ruraux

New Richmond (Québec), 5 mai 2008 – La députée de Bonaventure,vice-première ministre, ministre des Affaires municipales et des Régions etministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, madame Nathalie Normandeau, a annoncé le versement d’une aide financière de 540 000 $ à l’Association coopérative de consommation de Percé pour développer un laboratoire rural intitulé «Produire la santé ensemble : prise en charge de l’alimentation par et pour la communauté», ainsi qu’une aide de 550 000 $ à laCoopérative de nature, de tourisme d’aventure connectés avec la terre(CONTACT) pour soutenir un laboratoire rural visant le «développement d’unvillage rural du futur» à Saint-Elzéar.

Plus spécifiquement, le laboratoire de Percé vise à réaliser un modèle de développement intégrateur en donnant le moyen à une communauté rurale dévitalisée de prendre en charge sa santé, en s’alimentant sainement, avec des produits locaux, et en favorisant une agriculture de proximité. Il toucheégalement différentes facettes de la vie sociale et économique d’une petitecommunauté. Le laboratoire de Saint-Elzéar permettra quant à lui de créer unvillage rural du futur selon une approche intégrant les volets économique,social et environnemental. L’objectif de ce laboratoire rural consiste àinnover et à faciliter l’avancement des pratiques en développement durable parl’entremise d’expériences entrepreneuriales.

L’aide financière provient de la mesure de mise en place de laboratoiresruraux, issue de la Politique nationale de la ruralité 2007-2014, poursoutenir des projets précurseurs et d’envergure. Leur réalisation offrira denouvelles perspectives de développement au milieu, de façon à renouveler laruralité québécoise. L’aide gouvernementale complète les partenariats et lesinvestissements locaux, lesquels témoignent bien de l’ancrage et del’appropriation des projets par la communauté.

« Je suis très fière de souligner la qualité de ces initiatives. Ledynamisme de l’organisme CONTACT et la vitalité de l’Association coopérativede consommation de Percé permettront d’innover en matière de développementrural. Je souhaite que ces laboratoires puissent devenir une sourced’inspiration pour nos communautés rurales au Québec », a mentionné madameNormandeau.

Les laboratoires ruraux, d’une durée maximale de six ans, sont destinés àbonifier la vie économique, sociale et culturelle des territoires ruraux enexplorant et en expérimentant de nouvelles voies. Et comme les communautésrurales peuvent apprendre les unes des autres, les promoteurs de ces projetsde laboratoire partageront les observations faites et les résultats obtenus aucours de leur expérimentation.

À la suite du premier appel de projets, tenu d’octobre 2007 à mars 2008,la ministre Nathalie Normandeau et les membres du Comité des partenaires de laruralité ont retenu 14 projets qui se partageront une enveloppe de plus de6 millions de dollars sur six ans.

« Cette aide financière rendra possible la réalisation d’initiativesaudacieuses des milieux ruraux tout en démontrant leur capacité à renouvelerla ruralité, à explorer de nouvelles avenues de solutions concrètes fondéessur des approches coopératives ou communautaires. Je félicite l’organismeCONTACT et l’Association coopérative de consommation de Percé pourl’ingéniosité de leurs projets », a conclu la ministre Normandeau.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des Affaires municipales et des Régions
http://www.mamr.gouv.qc.ca/

Commentaires