Aide financière pour la station de traitement des fumiers

L’Ange-Gardien-de-Rouville (Québec), 19 mai 2005 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Yvon Vallières, a annoncé l’attribution d’une aide financière de 1 million de dollars au projet de station de traitement des fumiers de l’entreprise Les Fermes Grenier, située à L’Ange-Gardien-de-Rouville, en Montérégie. Cette station de traitement des fumiers utilise un procédé novateur, appelé Biofertile, qui a été développé par l’entreprise Envirogain, de Saint-Romuald.

« Le Ministère déploie des efforts considérables pour soutenir les initiatives du monde agricole en vue d’appuyer l’implantation de pratiques plus respectueuses de l’environnement. Le projet des Fermes Grenier en est un exemple concret, car il permet à cette entreprise de gérer adéquatement la production de phosphore de ses animaux, une des priorités environnementales pour l’agriculture québécoise », a expliqué le ministre Yvon Vallières.

Envirogain a achevé de développer son procédé de traitement dans le cadre d’un projet soutenu par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) en vertu du Programme d’aide à l’implantation de vitrines pour les procédés de traitement des fumiers. Le promoteur a ainsi démontré la faisabilité technique et l’efficacité du procédé Biofertile dans les conditions propres à la production porcine québécoise, et cette démonstration profite aujourd’hui aux Fermes Grenier.

Pour le député d’Iberville, M. Jean Rioux, il s’agit d’une réalisation digne de mention. « Je tiens à féliciter les propriétaires des Fermes Grenier et tous ceux qui ont contribué à ce projet puisqu’ils ont démontré qu’en mettant leurs efforts en commun il est possible de relever de grands défis en agroenvironnement », a-t-il précisé.

Le projet de station Biofertile des Fermes Grenier représente un investissement total d’environ 2 millions de dollars. Le MAPAQ y contribue au titre du programme Prime-Vert, qui offre une aide financière de 200 000 $ par exploitation agricole. Pour les cinq exploitations regroupées au sein des Fermes Grenier, l’aide totale du MAPAQ atteint donc 1 million de dollars.

« L’annonce faite aujourd’hui confirme la mobilisation actuelle du monde agricole pour améliorer les pratiques en vue d’un développement durable et d’une cohabitation harmonieuse. Compte tenu des efforts déployés depuis quelques années, les producteurs et les productrices peuvent compter sur mon appui pour relever les défis de l’agroenvironnement », a conclu le ministre Yvon Vallières.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Envirogain
http://www.envirogain.com

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires