Beaucoup plus de maïs que prévu en 2016 aux États-Unis

Tout le monde l’attendait depuis des mois, le gouvernement américain a finalement dévoilé aujourd’hui son rapport sur les prévisions d’ensemencement aux États-Unis. Le rapport contenait une surprise, soit beaucoup d’intentions de semis de maïs que ce qui avait été annoncé plus tôt par le USDA, le département de l’Agriculture des États-Unis. Il devrait y avoir par contre moins de soya qui reculerait à ses niveaux de 2013 tandis que le blé poursuit son recul dans les cultures américaines.

Selon le USDA, il devrait semer 93,301 millions d’acres de maïs en 2016, soit 3 millions de plus que prévu. Il s’agit de la 3e plus importante superficie consacrée au maïs depuis 1944. Les analystes tablaient sur un chiffre de 90,662 millions d’acres. Avec un rendement fixé à 164 boisseaux l’acre, la récolte se situerait à 349,50 millions de tonnes. Un rendement moyen serait de 162 boisseaux l’acre pour 345 millions de tonnes de production.

Pour le soya, les prévisions se situent à 82,236 millions d’acres. Ce nombre est le 3e en importance jamais enregistré pour le soya mais il demeure inférieur aux prévisions des analystes. Avec un rendement attendu de 44 boisseaux l’acre, la récolte se chiffrerait à 90,81 millions de tonnes.

Le blé continue de son côté à reculer dans les intentions d’ensemencement pour se situer à son niveau le plus bas depuis 1972.

Le prix du maïs à Chicago a perdu 4% en réaction à l’annonce. Le soya a aussi reculé sous la pression alors que le blé a terminé en hausse.

Sources: Grainwiz, Reuters

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires