De bonnes conditions dans le secteur maraîcher

Malgré la pluie de la dernière semaine, les conditions de la plupart des cultures maraîchères sont considérées comme bonnes, selon le dernier rapport du Conseil québécois de l’horticulture.

La pluie est tombée abondamment dans plusieurs régions du Québec. La Rive-Nord de Montréal a reçu à elle seule de 91 à 99 millilitres de pluie. Non loin derrière, la Mauricie y a aussi goûté avec 96 millilitres, suivi de Montréal et la Rive-Sud où les précipitations se sont situées entre 64 et 74 millilitres.

Par conséquent, plusieurs champs étaient gorgés d’eau en début de semaine et les maladies fongiques seront à surveiller selon les cultures. La bonne nouvelles est que les prévisions météorologiques annoncent du beau temps et de la chaleur pour les prochains jours, bien que des orages ne soient pas impossibles pour les régions de Montréal et Québec.

Le nombre d’unité thermiques accumulés jusqu’à maintenant dépassent aussi la moyenne pour la totalité des régions de la province, surtout pour Québec, l’Estrie, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Mauricie.

Le Conseil observe par ailleurs que la saison des asperges touche à leur fin alors que les fraises d’été entrent en scène avec les concombres, les radis et la laitue. Les volumes de concombres sont par contre très faibles et la moisissure grise est à surveiller pour la fraise.

La récolte des framboise est attendue de son côté aux environs du 15 juillet et pour les pommes, les conditions de croissance sont très bonnes mais certains producteurs indiquent que la période de pollinisation a été difficile. Le temps plus sec devrait donner un coup de pouce aux carottes ainsi qu’au maïs sucré.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires