Des marchés prudents

La dernière semaine a été marquée par les chiffres sur les inspections à l’exportation et certaines estimations pour les récoltes de 2014. La tendance a toutefois été à la prudence en attendant les données du Département américain de l’agriculture (USDA) quant aux prévisions sur les superficies qui seront semées aux États-Unis.

Les cours de marchés ont été d’autant plus hésitants que les analystes ne s’entendent pas sur ce qui sera annoncé lundi le 31 mars. En moyenne, les experts s’attendent à une diminution de 2,8% à 92,7 millions d’acres pour le maïs. Le soya devrait pour sa part voir une augmentation des champs qui seront consacrés à sa culture avec un gain de 6% à 81,1 millions d’acres.

D’autre part, le USDA doit aussi faire connaître les chiffres trimestriels sur le niveau des réserves de produit agricoles aux États-Unis au 1er mars.

Depuis la semaine dernière, le maïs a profité de chiffres très encourageants concernant sa demande avec des ventes supérieures aux attentes pour 2013-2014 à  1,4 millions de tonnes. Le maïs avait terminé en force la semaine précédente même si des bonnes nouvelles du côté météo dans les principaux états producteurs avaient tempéré la hausse. Le boisseau de maïs a fini à 4,93 comparativement à 4,79 une semaine plus tôt.

Le blé a continué de profiter des tensions en Ukraine tandis que les rumeurs de stocks en forte diminution pour le soya. Le boisseau de blé a terminé à 6,95$ contre 6,93$ la semaine précédente, alors que le soya a clôturé à 14,34$ par rapport à 14,08$ vendredi dernier.

Source : AFP

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires