Inauguration d’un fonds de soutien de 500 millions $ destiné aux carburants renouvelables de la prochaine génération

Calgary (Alberta), 12 septembre 2007 – Le lancement du Fonds de biocarburants ProGen(MC) marque une étape majeure dans l’avenir des carburants renouvelables au Canada. Le nouveau fonds de 500 millions $, accordés par le gouvernement du Canada, sera géré par Technologies du développement durable Canada (TDDC).

« Le Fonds de biocarburants ProGen donnera un véritable essor audéveloppement et à la production de la prochaine génération de carburantsrenouvelables au Canada, a déclaré James M. Stanford, président du Conseild’administration de TDDC. Le Fonds a pour objectif de tirer profit del’abondance de la biomasse convenable au Canada en finançant des installationsde démonstration à grande échelle et en encourageant la croissance et laconservation des technologies et expertises locales au pays. »

Le Fonds de biocarburants ProGen financera jusqu’à concurrence de 40 %les coûts des projets admissibles engagés par les installations dedémonstration à grande échelle, les premières du genre, qui vont produire descarburants renouvelables de la prochaine génération. La contribution seraremboursable sur la base d’un flux de trésorerie disponible sur une période de10 ans suivant le parachèvement du projet.

Le Fonds de biocarburants ProGen accepte maintenant les demandes definancement. Les candidats peuvent soumettre leur demande en tout temps durantl’année. Pour être admissible, un projet doit :

  • être associé à une installation première en son genre produisant principalement, aux fins de démonstration à grande échelle, un carburant renouvelable de la prochaine génération;
  • se situer au Canada;
  • utiliser des matières premières qui sont ou qui pourraient être représentatives de la biomasse canadienne; et
  • avoir franchi l’étape de démonstration technologique à l’échelle pilote précommerciale.

« Les technologies des biocarburants de prochaine génération pourraient serévéler encore plus avantageuses pour l’environnement, de dire le ministre desRessources naturelles, l’honorable Gary Lunn. La stratégie du nouveaugouvernement du Canada sur les biocarburants fait d’une pierre deux coups :elle profite aux agriculteurs et protège l’environnement. »

Les carburants renouvelables de la prochaine génération proviennent dematières premières renouvelables non traditionnelles (telles que les graminéesà croissance rapide, les déchets agricoles et la biomasse forestière) et sontproduits au moyen de technologies de conversion non conventionnelles.

Le Canada occupe une place de choix pour tabler sur les carburantsrenouvelables de la prochaine génération. Au Canada, il y a abondance dematières premières à base de cellulose qui ont un contenu énergétique plusélevé que les matières premières de biocarburants classiques. Ces matièrespremières cellulosiques, composées de matières considérées actuellement commedéchets, peuvent être cultivées sur des sols de qualité inférieure et ont unpotentiel plus grand au titre des coproduits.

Selon Mme Vicky J. Sharpe, présidente-directrice générale de TDDC, « laproduction d’importants volumes de biocarburants de la prochaine génération,qui sont nécessaires pour séduire le marché, procurera des avantagesenvironnementaux supérieurs et d’autres sources de revenu pour ceux quitravaillent dans les secteurs de l’agriculture, de la foresterie et de lagestion des déchets. De plus, la prochaine génération de biocarburantsprovient de la cellulose, plutôt que de l’amidon comestible. »

TDDC est une fondation autonome qui a reçu 1,5 milliard $ du gouvernementdu Canada dans le cadre de son engagement à créer un environnement durable etune qualité de vie élevée pour tous les Canadiens. TDDC exploite deux fondsqui visent le développement et la démonstration de solutions technologiquesnovatrices. D’une valeur de 550 millions $, le fonds Technologies du DDMCsoutient des projets qui touchent les changements climatiques, la pureté del’air, la propreté de l’eau et la salubrité des sols. Le Fonds debiocarburants ProGen de TDDC, d’une valeur de 500 millions $, soutient lacréation d’installations de démonstration à grande échelle, premières dugenre, qui produiront les combustibles renouvelables de la générationsuivante. TDDC fonctionne comme une société sans but lucratif. Elle acollaboré avec les secteurs public et privé notamment l’industrie, le milieuuniversitaire, les organismes non gouvernementaux (ONG) et tous les ordres degouvernement pour réaliser ce mandat.

Commentaires