La CCB rétablit la vérité en ce qui a trait au transport du grain

Winnipeg (Manitoba), 23 novembre 2000 – La Commission canadienne du blé (CCB) a assuré à ses clients et aux agriculteurs que le réseau de transport du grain fonctionne efficacement. La Western Grain Elevator Association avait déclaré que la situation actuelle en matière de transport nuit à la réputation du Canada dans les marchés mondiaux des céréales.

« Je soupçonne que leur stratégie consiste à donner l’impression que le système ne marche pas du tout, dans l’espoir que le gouvernement réexamine la loi et leur attribue le rôle d’expéditeur du grain, a déclaré Adrian Measner, vice-président de la Commercialisation. Hélas pour eux, le système fonctionne généralement très bien, de sorte qu’il n’y a pas vraiment lieu d’entamer une nouvelle série de débats sur la réforme du transport et de discuter de vieux dossiers comme celui de déterminer qui devrait jouer un rôle dans le transport du grain et qui ne le devrait pas. »

Tous grains confondus, les exportations sont actuellement en avance de 944 000 tonnes par rapport à celles de l’an dernier. De plus, les déchargements s’effectuent actuellement au rythme de 3 333 wagons par semaine à Vancouver, soit 501 wagons de plus que la moyenne de 5 ans et au moins 200 wagons par semaine de plus qu’au cours de n’importe quelle de ces 5 années. Il est vrai que 17 navires attendent actuellement dans le port de Vancouver, mais il s’agit d’une situation passagère qui devrait se régler dans les deux prochaines semaines.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, la WGEA a offert comme solution de finaliser les détails de la réforme du transport. La CCB a indiqué qu’elle répondrait à la proposition de la WGEA dans au plus une semaine. La WGEA a également proposé des solutions lors de ses rencontres avec la CCB les 1er et 3 novembre.

« Nous avons fait de grands progrès durant ces rencontres, et je pense que certaines des solutions offertes méritent d’être examinées plus avant, a déclaré M. Measner. Toutefois, les propositions doivent répondre aux besoins des agriculteurs et cadrer avec les lignes directrices opérationnelles prévues dans la nouvelle loi du gouvernement sur le transport et dans le protocole d’entente qu’ont signé la CCB et le gouvernement fédéral. »

La loi promulguée par le gouvernement fédéral en mai dernier était l’aboutissement de plus de deux années de négociation. Cette loi confère à la CCB la capacité de négocier des contrats directement avec les sociétés ferroviaires, ce qui lui assure de disposer de la capacité requise pour acheminer la totalité de ses produits et lui permet de planifier ses activités de manière à répondre aux attentes des clients.

M. Measner n’a pas examiné à la loupe la proposition de la WGEA, mais il a mentionné que, à première vue, cette proposition n’a rien à offrir pour stimuler la concurrence et qu’elle ne donnerait pas assez de souplesse à la CCB pour lui permettre de satisfaire les attentes des clients. À titre d’exemple, il ne semble pas que la proposition de la WGEA répond aux besoins des agriculteurs ni qu’elle respecte l’esprit et la lettre de la nouvelle loi sur le transport.

« La question pourrait être posée ainsi : les compagnies céréalières accepteraient-elles ce programme si on leur offrait? de commenter M. Measner. Si on leur garantissait des wagons pour le transport du canola en se fondant sur les cinq dernières années, je pense bien qu’elles refuseraient, car cela les priverait de la souplesse requise pour faire face à la demande des acheteurs. »

La CCB est le plus grand négociant mondial en blé et en orge sous l’emprise des agriculteurs. Établie à Winnipeg (Manitoba), la CCB figure parmi les plus grands exportateurs canadiens et vient au premier rang en ce qui concerne les rentrées nettes de devises au pays. La CCB vend le blé et l’orge des Prairies dans plus de 70 pays et restitue l’intégralité de ses recettes, déduction faite des frais de commercialisation, aux producteurs de l’Ouest canadien.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé

http://www.cwb.ca/

Commentaires