Le contrôle de la Commission canadienne du blé passe à des intérêts étrangers

Le gouvernement fédéral a annoncé la vente de la Commission canadienne du blé (CCB) à G3 Global Grain Group. La société devient l’acquéreur principal avec une participation de 50,1% achetée pour 250 M$.

G3 est une co-entreprise entre Bunge Canada, filiale de Bunge basée aux États-Unis, et SALIC Canada, une filiale du groupe d’investissement du gouvernement saoudien, Saudi Agricultural and Livestock Investment Company.

Le reste de la participation dans CCB seront placées dans une fiducie au bénéfice des agriculteurs qui continueront de lui livrer leurs grains. Chaque agriculteur recevra 5 $ par tonne en parts détenues par la fiducie. Dans sept ans, G3 Global Grain Group aura l’option de racheter ces parts au prix du marché.

Le terminal d’export de Bunge à Québec ainsi que les quatre silos de Québec feront partie de la transaction. Quatre autres installations de manutention céréalières sont en construction à Bloom et à St. Adolphe au Manitoba et à Colonsay et Pasqua en Saskatchewan.

Les nouveaux propriétaires ont indiqué que le siège social de la nouvelle entreprise sera situé à Winnipeg au Manitoba. Le pdg de G3, Karl Gerrand, a indiqué qu’il souhaitait établir une société présente d’un océan à l’autre tout en offrant des solutions d’accès au marché pour les producteurs. Si Bunge a dit vouloir accroitre sa présence au Canada, le président de Salic a fait valoir le rôle d’exportateur de céréales du Canada, ce qui permettra en contrepartie à Salic d’augmenter son rôle d’investisseur agro-commercial mondial.

Sylvain Charlebois, professeur en politiques agroalimentaires à l’Université de Guelph, a salué la nouvelle qu’il juge excellente pour les agriculteurs de l’ouest du pays puisqu’il s’agirait d’une opportunité supplémentaire pour vendre le produit de leur récolte à l’étranger. D’autres observateurs ont fait valoir que la nouvelle société reste modeste par rapport aux autres joueurs de ce secteur. Par exemple, la CCB détient sept installations de manutention (dont quatre en construction) contre 70 dans les Prairies pour Vittera.

D’après le communiqué de G3, la transaction sera finalisée en juillet.

Source: G3 Global Grain, Radio-Canada, Presse Canadienne

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires