Le MAPAQ appuie la recherche universitaire en bioalimentaire

Québec (Québec), le 4 juillet 2000 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Rémy Trudel, a annoncé aujourd’hui l’octroi d’une aide financière à six universités québécoises pour la réalisation de 21 projets de recherche et de développement dans le secteur bioalimentaire. Ainsi, l’Université Laval, l’Université McGill, l’Université de Montréal, l’Université du Québec à Montréal, l’Université de Sherbrooke et l’Université du Québec à Rimouski se partageront 2,5 millions de dollars pour la réalisation de projets débutant au cours de la présente année.







L’industrie bioalimentaire y investit 900 000 $ et le MAPAQ, 1 million de dollars.


L’aide financière est accordée à ces institutions grâce au Programme d’aide à la recherche en agriculture, pêche et alimentation 1999-2002 (PAR), lequel vise, entre autres, à favoriser la recherche et le développement socioéconomique. L’appui financier de 1,5 million de $ accordé pour le volet recherche permettra l’acquisition de connaissances nouvelles pour le secteur bioalimentaire et la formation de jeunes chercheuses et chercheurs. Dans le volet développement expérimental, le MAPAQ s’associe à l’industrie pour favoriser la réalisation de projets conduisant à des innovations dans le secteur bioalimentaire et à la valorisation des résultats de la recherche par l’application de technologies nouvelles dans l’industrie. L’industrie bioalimentaire y investit 900 000 $ et le MAPAQ, 1 million de dollars.

« Je suis heureux de cette association. Ces investissements concertés démontrent la volonté des intervenants du milieu de travailler ensemble pour améliorer les résultats et l’efficacité de la R-D et ainsi assurer la compétitivité du secteur », a déclaré monsieur Trudel.

Voici la liste des projets :

UNIVERSITE LAVAL


  • Etude épidémiologique et intégration de pratiques culturales dans la lutte à la sclérotiniose du soja : 90 000 $
  • Développement d’indicateurs économiques pour le secteur porcin québécois : 52 080 $
  • Développement de cultivars de soya résistants à la sclérotiniose : 150 000 $
  • Alimentation des truies en gestation en fonction de l’épaisseur du gras dorsal et de l’activité corporelle afin d’optimiser leur performances reproductives : 89 092 $
  • Développement d’une nouvelle génération de séchoirs pour la production de fruits, de plantes médicinales, de fines herbes et d’autres matériels biologiques séchés à basse température et sous atmosphère modifiée : 127 890 $
  • Production accélérée de germoplasme résistant à la fusariose de l’épi du blé et de l’orge par androgène in vitro : 135 000 $
  • Utilisation des hautes pressions dynamiques pour la pasteurisation à froid et la stabilisation des jus de fruits : 90 000 $
  • Développement d’une stratégie de desherbage localisé utilisant les technologies de l’agriculture de précision : 113 000 $
  • Optimisation de la fixation des larves de pétoncle géant en élevage aquicole : 109 460 $
  • SOUS-TOTAL : 956 522

UNIVERSITE McGILL


  • Caractérisation des composés phénoliques et des flavonoides dans les produits d’érable et leur valorisation biotechnologique en bio-ingrédients à haute valeur ajoutée : 129 950 $
  • Biogénération d’ingrédients et de nutraceutiques à haute valeur ajoutée à partir des produits de la pêche et d’extraits de fruits et de végétaux et de leurs sous-produits: une approche biotechnologique : 236 650 $
  • Shelf-life extension and safety studies on cold and hot smoked trout and value-added smoked trout products packaged under modified atmospheres : 173 936 $
  • SOUS-TOTAL : 540 536

UNIVERSITE DE MONTREAL


  • Sélection génétique des animaux domestiques basée sur des gènes contrôlant le taux d’ovulation : 132 850 $
  • Epidémiologie de la diarrhée colibacillaire compliquée de choc (DCC) chez le porcelet en période postsevrage : 92 880 $
  • Utilisation des ensembles flous pour le développement d’un logiciel de suivi de santé et d’aide à la décision en production porcine : 74 000 $
  • Identification de marqueurs génétiques porcins pour augmenter la prolificité : 60 000 $
  • SOUS-TOTAL : 359 730 $

UNIVERSITE DU QUEBEC A MONTREAL


  • Etude des infections à circovirus porcin et de ses effets synergiques avec l’infection par le virus du syndrôme respiratoire et reproducteur du porc : 165 470 $
  • Utilisation des probiotiques pour l’amélioration de la qualité du poulet de grill :185 000 $
  • SOUS-TOTAL : 350 470 $

UNIVERSITE DE SHERBROOKE


  • Développement d’une nouvelle technique phytosanitaire : billes de chitosane pour le relâchement progressif d’agents antimicrobiens : 140 000 $
  • SOUS-TOTAL : 140 000 $

UNIVERSITE DU QUEBEC A RIMOUSKI


  • Production de plie rouge pour la mariculture : étude de croissance des juvéniles de la métamorphose à l’atteinte de la taille commerciale : 77 850 $
  • Développement d’un système intensif de stabulation et de conditionnement de l’oursin vert en viviers et établissement des paramètres optimaux pour son opération : 55 590 $
  • SOUS-TOTAL : 133 440

TOTAL : 2 480 698

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires