Le texte de l’accord de Partenariat transpacifique dévoilé

Près d’un mois après l’entente, le contenu de l’accord de Partenariat transpacifique (en anglais seulement) a été dévoilé jeudi matin. Le ministère des Affaires étrangères de la Nouvelle-Zélande a durant la nuit affiché sur son site internet l’intégralité du contenu, une demande maintes fois réclamée par les différents groupes concernés par l’accord. Ce dernier contient des centaines de pages, en plus de contenu connexes sur des ententes bilatérales. Dans le cas du Canada, la pays a signé de telles ententes avec le Japon (industries automobiles et forestières), la Malaisie (secteur automobile), l’Australie et la Nouvelle-Zélande (les vins et spiritueux) et les États-Unis (les produits laitiers et la réglementation sur la sécurité alimentaire).

Le gouvernement canadien a également mis en ligne des informations concernant le PTP. Le ministère du Affaires extérieures a indiqué que le texte traduit serait disponible plus tard, sans préciser de date. Entretemps, le public peut prendre connaissance du préambule et de certains passages concernant directement le Canada. Un des enjeux principaux de cette entente constitue la brèche dans la gestion de l’offre pour le secteur agricole avec une ouverture des marchés canadiens à 3,25% des produits laitiers étrangers. Le secteur automobile a également critiqué la diminution des tarifs pour les pièces d’autos.

Conclu alors que la campagne électorale battait son plein, Justin Trudeau avait alors critiqué les conservateurs pour leur manque de transparence sur ce que le Canada pouvait avoir perdu durant les négociations. Le chef des libéraux avait indiqué qu’il tiendrait un débat public sur le sujet, tout en ajoutant qu’il soutenait la notion de libre-échange.

Le dossier sera pris en charge par la nouvelle ministre du Commerce international Chrystia Freeland. Elle a confirmé aux médias que l’accord fera l’objet d’un débat ouvert et approfondi au Parlement. Mme Freeland est une ancienne journaliste qui a collaboré au Globe & Mail et le Financial Times. Elle était de plus critique du commerce international au sein du caucus libéral avant les élections.

Du côté des partenaires du PTP, le président Obama a réitéré son accord à l’entente. Plusieurs candidats, autant du côté des démocrates que des républicains se sont montrés opposés dans le cadre de la campagne électorale américaine. Les États-Unis voteront pour un nouveau président en novembre 2016.

 

Source: CBC, Les Affaires

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires