Les semis débutent aux États-Unis et dans les Prairies

Le temps chaud et sec dans certains États américains a permis de faire des progrès dans les semis de ce printemps après avoir accusé un certain retard.

Les semis de maïs ont commencé en Illinois, en Iowa ainsi qu’au Minnesota. Les experts prévoient que les prochains rapports sur les niveaux d’ensemencement devraient démontrer d’importants progrès en une semaine dans le cœur de la Corn Belt. Les semis devraient être passés de 2% à 15%. La moyenne pour ce temps ci de l’année est de 5%.

Les États plus à l’est de cette région doivent toutefois composer avec des conditions humides et peu de travaux liés aux semis ont eu lieu jusqu’à maintenant.

Des semis de blé de printemps ont aussi été annoncés aux États-Unis et devanceraient même la moyenne des cinq dernières années. Le pourcentage de champs semés serait de 17% alors que la moyenne est de 11%, rapportait le département américain de l’Agriculture.

Les travaux auraient aussi débuté dans les Prairies puisque la région jouit depuis quelques semaines de conditions chaudes et sèches, surtout dans le sud de la Saskatchewan. Plusieurs producteurs ont profité du hasgtag #plant15 pour publier des photos des machineries à l’oeuvre dans les champs, même si certains ont été trop empressés.

plant season rookie

En Ontario aussi le réchauffement se fait sentir. Les températures prises dans le sol montrent des progrès. Dans le comté de Gorrie, près de Hamilton, la température se situe près de 8 degrés Celsius (47 degrés Fahrenheit). Le temps sec semble bien vouloir prendre fin dans l’est du pays puisque de la pluie est annoncée pour la semaine prochaine.

temp Gorrie

 

Source : Western Producer

.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires