L’industrie alimentaire appuie le plan du gouvernement du Canada pour éliminer les graisses trans

Toronto (Ontario), 20 juin 2007 – L’association des Produits alimentaires et de consommation du Canada (PACC) a fait bon accueil à l’annonce dans laquelle Tony Clement, ministre fédéral de la Santé, a demandé à l’industrie alimentaire d’éliminer les graisses trans d’origine industrielle de la chaîne alimentaire canadienne d’ici 2009. Le gouvernement demande àl’industrie de réaliser les objectifs de réduction des graisses trans quifaisaient partie des recommandations présentées dans le rapport du grouped’étude publié l’an dernier.

Selon Nancy Croitoru, chef de la direction des PACC, l’industriealimentaire du Canada a déjà fait de grands progrès dans l’élimination desgraisses trans et envisage avec plaisir de travailler avec le gouvernementpendant les deux prochaines années pour terminer la tâche.

« Comme les Canadiens et les Canadiennes ont sûrement pu le voir àl’épicerie récemment, les entreprises de produits alimentaires ont travaillétrès dur ces dernières années pour réduire et éliminer les graisses trans dansleurs produits. Outre l’excellent travail des entreprises elles-mêmes, leGroupe d’étude sur les graisses trans a le mérite d’avoir rendu la questionimportante aux yeux de l’industrie et du public », a affirmé Mme Croitoru ens’appuyant sur des données récentes de AC Nielsen qui montrent que laréduction des graisses trans est une priorité pour les consommateurscanadiens.

Même si l’association des PACC a été un membre actif du groupe d’étude eta appuyé sans réserve les recommandations présentées au gouvernement, MmeCroitoru a précisé que « notre industrie se préoccupe principalement d’avoirdes approvisionnements suffisants en produits de remplacement sains pour lesgraisses trans ». Elle a fait remarquer que « tout en continuant d’éliminer lesgraisses trans de leurs produits, les fabricants de produits alimentairesveulent s’assurer de n’être pas obligés de revenir aux graisses saturées,comme l’huile de palme, à cause d’un manque de produits de remplacement plussains ».

« Nous sommes heureux de l’annonce d’aujourd’hui et croyons qu’elleindique clairement à la collectivité agricole et aux chercheurs enagro-alimentaire l’importance de constituer des approvisionnements de produitsde remplacement sains pour les graisses trans. Nous nous réjouissons àl’avance d’encourager l’industrie à choisir parmi ces produits plus sains pourla reformulation », a déclaré Phyllis Tanaka, directrice des Politiques enmatière d’alimentation et de nutrition aux PACC.

L’association des PACC aidera Santé Canada à surveiller les progrès del’industrie au cours des deux prochaines années.

Produits alimentaires et de consommation du Canada (PACC) est la plus grande association de l’industrie représentant les entreprises canadiennes de produits alimentaires et de consommation qui fabriquent et commercialisent des marques maison et marques nationales vendues dans des magasins de détail etdes établissements de services alimentaires. L’industrie emploie quelque300 000 Canadiens dans l’ensemble du pays, ce qui en fait le plus importantemployeur du secteur de la fabrication au Canada; elle contribue pour 24milliards $ par an au PIB (13 p. 100 du produit intérieur brut provenant dusecteur de la fabrication). Chaque année, l’industrie donne environ 100millions $ en espèces à des causes charitables, et plus de cinq millions desacs d’épicerie aux banques alimentaires du pays. L’industrie, qui estreconnue pour son respect des normes réglementaires les plus strictes, estrégie par 442 lois fédérales et provinciales, et par des milliers de règles etde normes qu’elle s’est elle-même fixées.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Produits alimentaires et de consommation du Canada (PACC)
http://www.fcpmc.com

Commentaires