Maïs à 6,67 $US/boisseau

À l’exception du soya, les prix des grains ont continué de poursuivre leur ascension la semaine dernière, alors que le sentiment général des marchés financiers à leur égard ne cesse de les supporter.

Du 17 au 21 janvier 2011 :

-Maïs (mars 11) : + 0,0375 $US/boisseau ( + 1,47 $CAN/TM) à 6,5725 $US/boisseau (257,22 $CAN/T)

-Soya (mars 11) : – 0,07 $US/boisseau ( – 2,56 $CAN/TM) à 14,1225 $US/boisseau (515,85 $CAN/T)

-Blé (mars 11) : + 0,36 $US/boisseau ( + 13,15 $CAN/TM) à 8,2450 $US/boisseau (301,17 $CAN/T)

Bien que plusieurs facteurs puissent expliquer cette poursuite de la hausse des prix des grains, il n’en reste pas moins que fondamentalement, c’est le contexte particulièrement serré de leur offre et demande pour 2011 qui demeure le centre d’attention.

Sur cette base, selon le dernier rapport sur les engagements des négociants (Commitment of traders) à la Bourse de Chicago du CFTC de la semaine dernière, les joueurs non commerciaux (fonds d’investissements et spéculateurs) continuent de consolider leurs positions « acheteur » (- Long -) à des niveaux records. Dans le maïs, ils ont ainsi accru leur position de 38 094 contrats à 430 493 contrats et dans le soya de 12 706 contrats à 183 282 contrats.

Supporté par cet intarissable enthousiasme, sur le contrat à terme de mars, le prix du maïs a atteint un nouveau sommet vendredi dernier à 6,67 $US/boisseau (263 $CAN/T), niveau inégalé depuis le mois de juillet 2008, année au cours de laquelle les prix des grains avaient atteint des niveaux records.

La valeur du blé n’est pas en reste. Toujours sur le contrat à terme de mars, son prix a été très près de dépasser la semaine dernière son dernier sommet de l’année à 8,41 $US/boisseau (309 $US/TM) établi au mois d’août dernier en atteignant 8,3950 $US/boisseau (308 $US/TM).

Seul le soya n’aura pas capté l’attention des marchés la semaine dernière. Bien qu’à un niveau très serré, il semble que les inventaires américains de fin d’année 2011 demeurent pour l’instant moins préoccupants aux yeux des marchés que ceux du maïs.

Le fait que le Brésil soit toujours dans la course pour une importante récolte de soya cette année aurait également contribué à tempérer les inquiétudes des marchés. Cependant, la situation du soya pourrait rapidement changer. Soulignons le fait que la Chine ait confirmé l’achat de 11,52 millions de tonnes de soya américain entre jeudi et vendredi derniers.

Plus d’information sur www.grainwiz.com

Commentaires