Marché des grains: La météo fait aussi des siennes aux États-Unis

Les principaux grains ont terminé la semaine en hausse à la suite d’une tempête de neige sur les champs de blé d’hiver tandis que la pluie a été abondante sur une partie du  Midwest américain et la côte Est. Le soya a pu achever son niveau le plus élevé en six semaines sur ces préoccupations

Le Wheat Quality Council a mené une tournée de trois jours pour faire un inventaire des dommages sur les cultures au Kansas et faire des projections sur les rendements. Il a toutefois été incapable d’estimer comment cette neige à ce moment de la saison allait affecter les plants. Certains champs ont vu les tiges de blé plier ou casser sous le poids de la neige. Les agronomes croient qu’il faudra plusieurs semaines avant d’avoir une idée des dommages.

Les investisseurs recevront un premier indicateur sur le sujet, lundi après la clôture, avec l’évaluation de l’état des cultures du département américain de l’Agriculture (USDA), la première depuis les chutes de neige.

Ailleurs, c’est la pluie qui cause des maux de tête aux producteurs. De un pouce à deux pouces de pluie sont tombés sur certaines régions dans la dernière semaine. Les champs déjà semés risquent de devoir l’être de nouveau si les semences n’arrivent pas à germer.

Les retards qui s’accumulent font envisager un transfert des intentions d’ensemencement du maïs au soya, si jamais la fenêtre des semis du maïs est dépassée. La quantité de champs en soya risque donc d’être encore plus élevée que ce que le USDA. La saison 2017 est déjà prévue d’être parmi les plus élevée en cultures de soya de l’histoire des États-Unis. Les experts estiment cependant que cette éventualité n’a pas encore été prise en compte dans le prix du soya.

À surveiller la semaine prochaine, le traditionnel rapport mensuel sur l’état de l’offre et de la demande de l’USDA, dit Wasde.

Le boisseau de blé pour juillet a terminé avec un gain de 2,3% à 4,4225 $US, contre 4,3225 $US vendredi dernier.

Le boisseau de maïs pour juillet a clôturé à 3,7075 $US par rapport à 3,6650 $US  une semaine plus tôt, pour un gain de 1,16%.

Le boisseau de soya pour juillet a fini sur une hausse de 1,8% à 9,7300 $US contre 9,5625 $US précédemment.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires