Marché des grains: Flambée du prix du blé

La dernière journée de la semaine a été riche en émotions. Après que la Chine eut donné son autorisation à l’importation de maïs et soya génétiquement modifié, les principaux exportateurs de blé en Russie ont décidé de cesser leurs achats de céréales, espérant ainsi enrayer la flambée des prix du blé, causée par la chute du rouble. Bien que le groupe ait dit espérer stabiliser les prix par ce geste, le blé a tout de même gagné plus de 4% la semaine dernière.

Le maïs a aussi terminé sur une note positive. À la suite de la déclaration de la Chine, le marché anticipe une plus grande demande pour le maïs, particulièrement pour la drêche. Des acheteurs ont toutefois préféré encaisser leurs gains à l’approche de la fin d’année, toujours caractérisée par un faible volume et une absence d’événements importants.

Le soya a pour sa part reculé avec ce qui s’annonce comme étant une très bonne en Amérique du Sud. Le marché est d’autant plus nerveux que cette abondance succède à une récolte record aux États-Unis.

Le boisseau de blé pour mars, le contrat le plus actif en ce moment, a terminé la semaine à 6,3225 $US contre 6,0650 $US en fin de semaine dernière pour un gain de 4,3 %. Le boisseau de maïs pour mars a fini la séance sur une hausse de 0,8% à 4,1050 $US contre 4,0750 $US vendredi dernier. Le boisseau de soya pour livraison en janvier a conclu la semaine à 10,3050 $US contre 10,4725 $US une semaine plus tôt pour une perte de 1,6%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires