Marché des grains : Plongeon du blé

La semaine précédente a de nouveau été teinté de rouge pour le maïs et le blé. Le gouvernement américain a décidé de réduire ses cibles quant au mélange utilisant de l’éthanol, ce qui a fait reculer le maïs. La demande pour les exportations de maïs a de plus chuté pour la prochaine récolte, ce qui a contribué à faire reculer la céréale.

Le blé a glissé de plus de 7% pour atteindre un creux en deux semaines. Les marchés ont été soulagés d’entendre que des conditions plus sèches étaient attendues dans les plaines centrales des États-Unis, ce qui a permis d’alléger les craintes quant aux dommages sur les récoltes.

Le soya a gagné près de 1% grâce aux gains affichés par les contrats à terme sur l’huile de soya. La fève a réagi à la décision de la Environneental Protection Agency (EPA) d’augmenter les niveaux utilisés dans le biodiésel fait à partir d’huile de soya. La nouvelle a fait oublier les progrès dans les semis de soya avec des chiffres nettement meilleurs que l’an dernier, ce qui a fait plonger la fève à son niveau le plus bas en huit mois

La nouvelle la plus attendue de la semaine a sans contredit été les cibles de l’EPA quant à la quantité d’éthanol qui sera utilisée pour les carburants renouvelables pour les trois prochaines années. L’organisme a décidé de réduire le taux utilisé pour cette année et l’année prochaine, tout en relavant le nivaux pour le diésel fait de biomasse. Les quantités d’éthanol produites dépassent déjà les niveaux demandés par le département américain d’Agriculture.

Le blé a fluctué au gré des conditions météo qui se sont améliorées dans les régions productrices. Le gouvernement américain a d’ailleurs confirmé que les récoltes n’avaient pas trop souffert des pluies intenses des derniers jours, alors que plusieurs s’inquiétaient des conséquences sur la qualité des grains. Près de 45% du blé d’hiver était jugé de bon à excellent le 24 mai. La quasi-totalité des ensemencements de blé sont complétés, alors que ce pourcentage était de 70% l’an dernier à la même date.

Les nouvelles sont aussi bonnes pour le maïs avec une émergence des graines qui est passée de 56% la semaine dernière à 74% cette semaine.
Les progrès dans les semis ainsi que les chiffres sur l’exportation des principaux grains continueront d’attirer l’attention pour la prochaine semaine.

Les contrats à terme du maïs pour juillet ont perdu 2,4% durant la semaine pour finir à 3,5150 $US le boisseau. Ce résultat fait en sorte que le maïs a affiché des pertes pour les trois derniers mois. Les contrats à terme de juillet pour le soya ont terminé à 9,3400 $US pour un gain hebdomadaire de 0,9%, le premier en trois semaines. Les contrats à terme du blé pour juillet a chuté durant la semaine de 7,21% à 4,47700 $US le boisseau.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires