Marché des grains: le maïs résiste dans un marché baissier

Les cours du blé et du soya ont baissé cette semaine, tandis que ceux du maïs ont tenté un rebond dans des marchés agricoles globalement déprimés par la perspective d’une offre très élevée aux États-Unis.

Le ministère de l’Agriculture (USDA), qui donne une estimation de l’état des cultures chaque début de semaine, a donné des évaluations sans précédent en cette période de l’année, ce qui a porté un coup au marché de l’oléagineux. Le blé a pour sa part continué de flirter avec ses niveaux les plus bas en dix ans. Les livraisons américaines à l’étranger respectent les estimations de l’USDA mais elles ont ralenti pour la troisième semaine consécutive face à une concurrence internationale accrue, surtout en provenance de la mer Noire.

Par rapport aux cours du blé et du soya, les prix du maïs américain ont finalement résisté en s’inscrivant en hausse hebdomadaire, même s’ils ont un temps reculé au plus bas depuis sept ans.

Reste que le contexte ne semblait pas particulièrement favorable au marché du maïs puisque comme pour le soya, la perspective d’une récolte sans précédent se précise aux États-Unis.

L’ensemble des marchés agricoles s’est également retrouvé face à un renforcement du dollar, nuisible aux exportateurs américains, qui s’est perpétué malgré l’annonce en fin de semaine de chiffres décevants de l’emploi aux États-Unis.

Le boisseau de maïs pour décembre, le contrat le plus échangé, a terminé à 3,2850 $US contre 3,2500 $US en fin de semaine précédente pour une hausse de 1,1%.

Le boisseau de blé pour décembre a conclu la semaine avec une perte de 2% à 3,9925 $US par rapport à 4,0750 $US.

Le boisseau de soya pour novembre a clôturé à 9,5250 $US comparativement à  9,6725 $US, pour une perte de 1,52%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires