Marché des grains: Le soya soutenu par la demande

Contrairement à la semaine dernière, c’est le soya qui est sorti gagnant des transactions à Chicago. La fève a été soutenue par une demande qui ne se dément pas, même si la récolte s’annonce en être une record aux États-Unis. Les annonces de ventes pour le marché d’exportation se poursuivent de semaine en semaine, ce qui a rassuré les acheteurs, malgré la saison des récoltes et le début des semis en Amérique du Sud. Le renforcement du dollar américain a par contre affecté le maïs, tout comme le blé.

Selon un indicateur hebdomadaire du niveau réel de la demande à l’étranger, les exportations se sont améliorées de manière spectaculaire depuis quelques semaines pour le soya.

Le maïs a aussi bénéficié également de la demande. Cette fois, cette dernière est liée à la hausse des prix pour les produits pétroliers. Même si le niveau de réserve d’éthanol est élevé aux États-Unis, les produits à la base des biodiésels ont eu la faveur des acheteurs, ce qui a favorisé le maïs et le soya.

Le blé a pour sa part reculé devant le renforcement du billet vert. Les marchés anticipent en effet une hausse des taux d’intérêt aux États-Unis avant la fin de l’année. Le blé américain a donc été délaissé en faveur des céréales d’ailleurs dans le monde, dont le blé de la région de la mer Noire. Les conditions d’ensemencement du blé d’hiver dans les États du Sud sont aussi scrutées à la loupe. Il faudra que les régions concernées reçoivent suffisamment de pluie pour favoriser la croissance des plantes avant le début de l’hiver.

Les conditions de semis en Amérique du Sud retiennent aussi l’attention. La 2e saison des cultures a débuté il y a quelques semaines. Les pays producteurs ont connu des conditions difficiles lors de la récolte précédente avec de la sécheresse dans le sud du Brésil pendant les semis du maïs et des inondations en Argentine au moment de la récolte de soya. Avec La Nina toujours dans le portrait, les acheteurs pourraient montrer plus de nervosité face aux conditions météo dans ce coin de la planète.

Le boisseau de soya pour novembre, le plus échangé, a terminé à 9,8250 $US par rapport à 9,6250 $US la semaine dernière.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour décembre a clôturé à 3,5350 $US contre 3,5425 $US.

Le boisseau de blé pour décembre a fini la semaine avec une perte de à 4,1550 $US contre 4,2100 $US vendredi dernier.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires