Marché des grains: Bonne semaine pour le blé

Les principaux grains ont connu une semaine positive grâce à des annonces sur les exportations qui laissent croire à des inventaires moins importants pour les réserves américaines, d’ici la fin de la saison commerciale.

Les chiffres concernant le blé ont suscité le plus de mouvement sur les marchés. Le département américain de l’Agriculture (USDA) a haussé ses prévisions concernant les exportations et a réduit les réserves à un niveau plus faible que prévu. La nouvelle  a fait grimper le blé à un sommet depuis le 29 juin 2016. Le gouvernement a également révisé à la baisse les estimations des stocks pour le maïs alors que celles de soya sont demeurées aux mêmes niveaux.

Le USDA a augmenté les prévisions d’exportations de 50 millions de boisseaux, ce qui ramènerait les réserves à 1,14 millions de boisseau alors que les experts s’attendaient à 1,9 millions. Le marché a interprété ces nouvelles comme un signe que les réserves mondiales abondantes de blé commence enfin à diminuer, surtout qu’elle s’ajoute à une réduction des semis de blé d’hiver et des intentions d’ensemencement, selon un sondage réalisé en janvier.

Les récoltes qui débutent en Amérique du Sud ont également été révisées à la baisse par le USDA. La production de soya en Argentine a été abaissée à 55,5 millions de tonnes contre 57 millions en janvier. Le chiffre demeure cependant plus élevé que les estimations de la bourse Rosario de 54,5 millions de tonnes. La production pour le Brésil demeure la même à 104 millions de tonnes.

Sur le front politique, le marché a été rassuré par les développements à la Maison Blanche. Le ton plus conciliant adopté envers la Chine et le Japon atténue les craintes de guerre commerciale, ce qui nuirait grandement au secteur agricole américain qui dépend des exportations. Le dollar américain s’est toutefois apprécié cette semaine après avoir perdu de sa valeur dernièrement. Cette remonté pourrait nuire aux grains si la tendance devait se maintenir puisqu’elle nuit à la compétitivité des denrées américaine sur les marchés internationaux.

Le boisseau de blé pour mars, le plus actif, a gagné 4,3% pour terminer à 4,4900 $US contre 4,3025 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour mars a clôturé vendredi à 3,7450 $US, contre 3,6525 $US en fin de semaine précédente pour un gain de 2,5%.

Le boisseau de soya pour mars a fini à 10,5900 $US par rapport à 10,2700 $US, soit une hausse hebdomadaire de 3,1%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires