Ligne de temps

Marché des grains: la Chine mêle les cartes

Le marché des grains a terminé la semaine sur une note négative. Tous les grains ont accusé des pertes, mais c’est le soya qui a le plus fluctué à la suite de chiffres sur l’économie chinoise et des rumeurs d’annulation de contrats. Pour le maïs et le blé, la météo continue de dicter les directions sur les marchés.

Le soya a grimpé à son niveau le plus élevé depuis la fin de juillet à l’annonce de niveaux de réserves plus faibles que prévu aux États-Unis. Il a même dépassé le seuil des 15$ avant de redescendre en réaction aux chiffres sur l’économie chinoise. La deuxième économie mondiale a affiché une baisse de ses importations et de des exportations, ce qui laisse entrevoir des jours plus difficiles avec une demande amoindrie pour le principal consommateur de soya dans le monde. Des acheteurs chinois ont aussi annulé des commandes provenant des États-Unis et du Brésil, ce qui a fait poursuivre la glissade du soya.

La pluie des derniers jours a amoindri les inquiétudes quant au blé d’automne aux États-Unis après un hiver particulièrement sec. Le blé a donc terminé la semaine à la baisse, une tendance amplifiée par le fait que les réserves se soit montrées plus élevées que prévu en sol américain et ailleurs dans le monde dans un rapport dévoilé mercredi.

Le maïs a suivi la tendance bien que les pertes aient été moins marquées. Les derniers rapports ont été conformes aux attentes et le principal élément à surveiller pour le maïs demeure la météo. Un temps frais et humide retarderait la saison des semis aux États-Unis alors qu’une température sèche et chaude donnerait le signal d’envoi à la saison.

Le boisseau de maïs a terminé la semaine à 4,9850 dollars par rapport à 5,0175 la semaine précédente, une perte de 0,6%. Le blé a perdu 1,4% à 6,6025 dollars en comparaison avec 6,6975 une semaine plus tôt. Le soya a pour sa part reculé à 14,6300 contre 14,7375 dollars vendredi le 4 avril.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires