Marchés des grains: Le soya grand gagnant de la semaine

Si la semaine avait commencé sur une note négative, il en a été tout autrement quand elle est arrivée à son terme. Les principaux grains ont en effet bénéficié de plusieurs nouvelles provenant du département américain à l’agriculture (USDA) qui ont stimulé l’enthousiasme des investisseurs à Chicago. Si le maïs et le blé ont réussi à éponger une partie de leurs pertes, le soya a terminé un gain de 1% pour la semaine.

La salve a été donnée par les chiffres annonçant une récolte de soya  moins abondante que précédemment annoncé par le gouvernement. Bien que toujours à des niveaux records, la nouvelle a été bien reçue par les marchés. Le USDA a aussi dévoilé des ventes à la Chine, les premières depuis le 21 décembre. Les incertitudes quant à la météo et ses conséquences sur les récoltes en Amérique du Sud ont également bénéficié au soya.

Le département de l’Agriculture a signalé la semaine dernière que les agriculteurs américains prévoyaient semer la plus petite surface de blé en 108 ans, soit une diminution de 10% par rapport à l’an dernier. Les faibles prix de la céréale en raison des importantes réserves mondiales sont considérés comme la principale cause de cette réduction. Des analystes prévoient déjà des conséquences sur les prévisions des superficies qui seront consacrées au soya pour la récolte 2017. En début de semaine, le blé avait été pénalisé par des prévisions météo favorables aux cultures dans les principaux états producteurs.

Quant au maïs, une révision à la baisse des niveaux de production de 2016 n’est pas venu à bout de prévisions météo favorables au Brésil.

Pour la semaine à venir, les transactions seront écourtées par la journée de congé prévue aux États-Unis pour le Martin Luther King Day.

Le boisseau de soya pour mars, le plus échangé, a terminé vendredi à 10,5075 $US contre 10,4025 $US une semaine plus tôt, un gain de 1%.

Le boisseau de maïs pour mars a clôturé à 3,5775 $US par rapport à 3,5825 $US.

Le boisseau de blé pour mars également a affiché une perte en terminant à 4,2450 $US comparativement à 4,2625 $US, une perte de 0,4%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires