Ligne de temps

Marchés des grains: le soya perd des plumes

Après une semaine peu animée et raccourcie d’une séance, la journée de lundi ayant été fériée aux États-Unis, le ministère américain de l’Agriculture a publié ses chiffres sur les exportations hebdomadaires. Ces chiffres ont été décevants pour le soya dont les ventes ont été bien inférieurs aux attentes, en raison d’annulations de commandes, probablement venues de Chine, ont indiqué les experts. Les ventes se sont écroulées à moins de 15 000 tonnes, alors que les estimations des analystes tablaient sur au moins 400000 tonnes. De plus, la plupart des observateurs s’attendent toujours à de nouveaux records pour la production de soya au Brésil en 2014/2015, ce qui présage un excédent de soya au niveau mondial.

Les prix du maïs ont, eux, un peu baissé, malgré de bons chiffres sur les exportations, avec près de 2,2 millions de tonnes commandées la semaine dernière. De même, ceux du blé sont restés stables faute d’actualité, même si on contine à surveiller la situation en Russie. Moscou a reconnu vendredi que la situation économique du pays était plus difficile que lors de la crise de 2008-2009, tout en estimant que les sanctions liées à la crise ukrainienne permettraient d’accélérer l’adoption de réformes structurelles. Enfin, la force du dollar américain, qui s’accentue encore, continue à mettre un peu de pression.

Le boisseau de maïs pour mars s’est établi à 3,8675 $US contre 3,8700 $US vendredi dernier. Le boisseau de blé pour la même échéance, valait 5,3000 $US contre 5,3275 $US en fin de semaine dernière, un recul de 0,5%. Le boisseau de soya pour mars a diminué de 1,9% à 9,7275 $US contre 9,9175 $US il y a une semaine.

Source: Terre-net

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires