Washington débloque 110 millions USD pour promouvoir ses produits agricoles

Washington (États-Unis), 6 juin 2003 – Le gouvernement américain a annoncé l’octroi d’allocations d’un total de 110 millions de dollars à des organisations commerciales américaines pour la promotion des produits agricoles à l’étranger.

Ces aides, entrant dans le cadre d’un « programme d’accès aux marchés », seront augmentées progressivement pour totaliser quelque 200 millions de dollars par an en 2006, a indiqué la secrétaire à l’Agriculture Ann Veneman.

« L’augmentation des occasions (de vendre) les produits de l’agriculture américaine ne bénéficie pas seulement aux secteurs alimentaire et agricole mais à l’économie toute entière », a-t-elle souligné dans un communiqué.

Selon elle, les exportations agricoles américaines devraient atteindre 56 milliards de dollars en 2003 et représenter 840 000 emplois. Et chaque milliard de dollars d’exportations supplémentaire permettra de créer 15 000 emplois, a-t-elle estimé.

Les fonds distribués aux organisations, groupements régionaux et coopératives agricoles américains permettront de financer à l’étranger des opérations de promotion des produits « made in USA », des séminaires et conférences, notamment « pour expliquer aux consommateurs à l’étranger la biotechnologie agricole et la sécurité des produits alimentaires », selon le communiqué.

Cette année, quelque 65 organisations commerciales se partageront les 110 millions de dollars de ce programme.

Les allocations vont de 8,4 millions de dollars pour le Conseil international du Coton à 28 000 dollars pour le groupement des producteurs de gingembre du Wisconsin en passant par les principales associations agricoles représentant la plupart des produits agricoles, de l’élevage et de la pêche.

Par exemple le conseil des céréaliers obtient 3,5M USD, celui des exportations de volailles et d’oeufs 2,7 M USD, l’association des producteurs de riz 2,6 M USD, le groupement national de promotion de la pomme de terre 2,3 millions de dollars ou encore la Commission de la pomme de Washington 1,8M USD.

Le mois dernier le gouvernement américain a porté plainte devant l’OMC contre l’embargo observé par l’Union européenne sur les produits agricoles contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM). Selon Washington, qui a entraîné 12 pays dans sa démarche, cet embargo viole les règles du commerce international et les craintes européennes pour la santé des consommateurs ne sont basées sur aucune preuve scientifique.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

United States Department of Agriculture (USDA)
http://www.usda.gov/

Commentaires