Bilan des Cultures
Producteurs de Grains du Québec
Réseau végétal Québec
ANCQ inc, Association des négociants en céréales du Québec Inc.
VIA, Pôle d'expertise en services-conseils agricoles

semaine se terminant le 13 août

Recul notable de l’état des cultures dans le soya

La moisissure blanche se fait voir de plus en plus

Aperçu


Bayer

La situation se corse pour les cultures dans plusieurs régions. Malgré les orages dispersés observés dans les derniers jours, on parle abondamment d’un manque d’eau, mais aussi des répercussions de la chaleur. Les feuilles de maïs, mais aussi de soya, roulent dans certains cas. 

Toutefois, c’est surtout la situation dans le soya qui apparaît tourner au vinaigre, avec un bon recul de l’état général des cultures observé depuis la semaine dernière ; nettement moins bien qu’à pareille date l’an dernier. Sans contredit la présence de moisissure blanche (sclérotinia) se hisse maintenant en 1er place des préoccupations, avec d’excellentes conditions pour se développer…

« La moisissure blanche se fait voir de plus en plus… perte de rendement associé selon la gravité du champ. » – Annie Desrosiers – Pioneer – Mauricie/Lanaudière

« La sclérotinia commence à paraître dans les champs qui ont des historiques. Il va avoir des pertes de rendements. » – Renaud Péloquin – Ferme de Ste-Victoire inc. – Montérégie-Est

« Beaucoup de présence de sclérotinia. Les champs traités au fongicide en prévention s’en sortent bien, mais ceux non traités vont subir de bonnes pertes, car la maladie a des conditions favorables à son développement. » – Jean-Pierre Aumont – Novago coopérative – Mauricie/Lanaudière

Dans le maïs, suivant les différents commentaires reçus, on continue généralement de se montrer un peu plus optimiste concernant l’état des cultures et les rendements, bien que les conditions sèches font sourciller. Mention de carence en azote, de dommage par la grêle, mais sinon plusieurs soulignent que la pollinisation a bien été et que les épis se développent rapidement.

« Nous avons reçu de bons orages pendant la pollinisation et les épis semblent avoir des grains jusqu’au bout. Ça commençait à devenir sec la fin de semaine dernière, mais nous avons reçu un bon 20mm lundi. » Billy Beaudry – Ferme Beau-Porc – Montérégie-Est

« Avec la chaleur et la pluie, les épis se remplissent à vitesse grand V! » – Hélène Vincent – Groupe ProConseil – Montérégie-Est

Du côté du développement des cultures, dans le maïs la pollinisation est terminée et le stade pâteux progresse tranquille, passant en moyenne à 8% atteint cette semaine. Il s’agit cependant d’un bon retard par rapport au 39% atteint à pareille date l’an dernier.

Son de cloche similaire dans le soya où un retard considérable persiste avec 63% en cours de remplissage des gousses contre 82% à pareille date l’an dernier.Sans surprise, les sols se sont asséchés davantage pour une 2e semaine consécutive, et ce, de manière généralisée dans l’ensemble des régions sondées. Ils sont également nettement plus secs qu’ils l’étaient à pareille date l’an dernier. Ceci n’aidera en rien le remplissage des gousses dans le soya si davantage de précipitations ne prennent pas forme au cours des prochains jours/semaines. Les régions de la Montérégie-Centre/Sud et de l’Estrie apparaissent pour le moment les plus sèches.

Maïs


Pioneer

Soya


G3 Canada Limited

Conditions de croissance


Sollio & Grains Québec

États des cultures


Les entreprises LaFrance, Division Grains Inc.

MERCI À NOS COMMANDITAIRES

à propos de l'auteur

Collaborateur

Jean-Philippe Boucher

Jean-Philippe Boucher est agronome, M.B.A., consultant en commercialisation des grains et fondateur du site Internet Grainwiz. De plus, il rédige sa chronique mensuelle Marché des grains dans le magazine Le Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Jean-Philippe Boucher

Commentaires